Antagoniste


29 août 2013

Vive le néo-libéralisme ! Économie International Mondialisation

Enjoy CapitalismL’indice de liberté économique du Fraser Institute existe depuis 1996.  Il s’agit d’un indice qui mesure la facilité à exercer une activité économique sans ingérence du gouvernement, tant que les actions posées ne violent pas les libertés d’autrui.  On pourrait parler d’un indice qui mesure le niveau de néo-libéralisme.  Cet indice a fait l’objet d’une étude qui a été publiée plus tôt cette année dans Contemporary Economic Policy, un journal scientifique consacré à l’économie.

Les auteurs de cette étude ont voulu savoir si, basé sur la littérature existante, l’indice de liberté économique avait des conséquences positives ou négatives.  Par exemple, une étude publiée en 2008 dans le Journal of Economic Behavior and Organization a déterminé que les droits des femmes progressaient plus rapidement dans les sociétés néo-libérales que dans celles qui misaient sur des contraintes étatiques.  Une autre étude, publiée en 2006 dans le Journal of International Trade & Development, a montré que plus une société devenait néo-libérale, plus le travail des enfants diminuait.  Mais d’autres études font état de conséquences négatives.  Par exemple en 2003, une étude publiée dans Annual Review of Public Health a montré que les libertés économiques contribuaient à augmenter le taux d’obésité puisque le néo-libéralisme faisait diminuer le prix des aliments.

Ainsi, depuis 1996, 198 études ont utilisé l’indice de liberté économique pour étudier toute une gamme de phénomènes comme la croissance économique, le niveau de vie, le bonheur, la qualité de l’environnement, les droits humains, la pauvreté, les inégalités sociales, la criminalité, la productivité et j’en passe.  Voici les conclusions:

  • 67,7% des études rapportent que l’indice de liberté économique est associé à des conséquences positives.
  • 28,3% des études rapportent que l’indice de liberté économique est neutre (sans conséquence claire).
  • 4,1% des études rapportent que l’indice de liberté économique est associé à des conséquences négatives.

La conclusion des auteurs est sans appel: « La prépondérance de la preuve est accablante; la liberté économique est associée à une grande variété de résultats positifs avec presque aucune contrepartie négative ».  Temps dur pour la gauche…


29 août 2013

Le saviez-vous ? Canada Économie En Chiffres

Cet été, Statistique Canada a publié des chiffres extrêmement intéressants sur le revenu des Canadiens.  Parmi les chiffres qui ont capté mon attention, celui sur l’évolution du taux de pauvreté:

Pauvreté Canada

En 2011, le taux de pauvreté au Canada était de 12,9%.  C’est une baisse de 26,2% par rapport à 1976 et de 35,2% par rapport au sommet atteint en 1996.

Jamais, depuis que Statistique Canada compile des chiffres, ce taux n’a été aussi bas.  Une telle réalisation aurait dû être soulignée par les médias.  Après tous, nos médias sont de bons gauchistes qui sont particulièrement sensibles au sort des plus pauvres.  Pourtant, cette nouvelle remarquable est passée inaperçue, aucune célébration, aucun texte pour souligner cet exploit…

J’oubliais…  Le premier ministre du Canada est un méchant conservateur…  Avoir souligné cet exploit aurait obligé les médias à donner du crédit aux politiques économiques de Stephen Harper, chose impensable pour notre colonie journalistique…  Sous les conservateurs (depuis 2006), le taux de pauvreté a diminué de 15,7%.

En bonus, voici l’évolution du revenu de la classe moyenne.  Selon l’ineffable et toujours bien informé Patrick Lagacé, les revenus de la classe moyenne stagnent, voire diminue, depuis de nombreuses années.  Celui qui en fume du bon, j’ai nommé Justin Trudeau, a aussi fait une déclaration similaire.

La classe moyenne est un concept plutôt abstrait, mais selon moi la classe moyenne correspond à la tranche de la population dont le revenu appartient au troisième quintile.  Un quintile divise la population en cinq tranches de vingt pour cent.  Le premier et le deuxième quintile représentent la tranche la plus pauvre, le quatrième et le cinquième quintile représentent la tranche la plus riche.  Il reste donc le troisième quintile qui se situe entre les deux.

Au grand malheur de Patrick Lagacé et Justin Trudeau, voici donc les faits:

Classe Moyenne Canada

Depuis la fin des années 90, on observe une progression constante des revenus de la classe moyenne, un gain de 17,3% par rapport au creux de 1996. Nous sommes loin de la stagnation, encore plus d’une régression.  D’ailleurs, la récession de 2008-2009 est celle qui a le moins affecté la classe moyenne.  Lors de la récession de 1980-1982 la baisse de revenu a été de 6,9%, la baisse a été de 12,1% pour celle de 1990-1992 et finalement un recul de seulement 0,5% pour la dernière récession.

Patrick Lagacé et Justin Trudeau, sciences humaines sans math…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 202-0802 et  202-0701

Heritage Foundation
Index of Economic Freedom


29 août 2013

État progressiste = État policier Coup de gueule Gauchistan Revue de presse Venezuela

El Universal

Civilians in the Venezuelan militia to add up one million
El Universal

Venezuelan President Nicolás Maduro stated on Tuesday evening he hoped to increase to 1 million the number of civilians joining the militia aimed at « defending the homeland. »

From a local community to the east of Caracas, Maduro said that « sooner than later the militia will be comprised by one million civilians and, at that moment, all slums will have to be for the militia: with rifles, an organization to defend the homeland (…) not with individual weapons to engage in actions against society, robbing and kidnapping. »

The militias were founded by Venezuelan late President Hugo Chávez as a body to support the Bolivarian National Armed Force. Based on their principles, they are comprised by civilians for the « total defense of the nation. »

The Government refers to the militias as « people in arms, » yet foes have stressed the creation of these groups seeks the militarization of the whole Venezuelan society.

Les États progressistes finissent tous par être des États policiers puisque l’idéologie progressiste doit obligatoirement être imposée par la force aux citoyens…


28 août 2013

Le Québec xénophobe En Citations Philosophie Québec

Tocqueville

En lien avec la charte vestimentaire du PQ; extrait de « De la Démocratie en Amérique« , par Alexis de Tocqueville, abordant le concept de la tyrannie de la majorité…

« Je regarde comme impie et détestable cette maxime, qu’en matière de gouvernement la majorité d’un peuple a le droit de tout faire […]. Qu’est-ce donc qu’une majorité prise collectivement, sinon un individu qui a des opinions et le plus souvent des intérêts contraires à un autre individu qu’on nomme la minorité ? Or, si vous admettez qu’un homme revêtu de la toute-puissance peut en abuser contre ses adversaires, pourquoi n’admettez-vous pas la même chose pour une majorité ? Les hommes en se réunissant, ont-ils changé de caractère ? Sont-ils devenus plus patients dans les obstacles en devenant plus forts ? Pour moi, je ne saurais le croire ; et le pouvoir de tout faire, que je refuse à un seul de mes semblables, je ne l’accorderai jamais à plusieurs »


28 août 2013

Le Québec économique Canada Économie En Chiffres Québec

Très gros graphique avec le revenu familial médian dans chacune des régions métropolitaines de recensement, en tout près de 160 communautés. Je ne vous demande pas d’analyser chacune de ces communautés, quoique l’analyse soit somme toute intéressante, mais de simplement regarder ou se situent les communautés québécoises (en bleu) par rapport à la moyenne canadienne (en jaune)…

Québec Économique

Le constat est affligeant, plus on descend dans le classement, plus il devient bleu…

Et dans les quelques villes qui sont capables de se hisser au-dessus de la moyenne canadienne, on retrouve beaucoup de régions qui exploitent les ressources naturelles (tant honni par le PQ)…

Source:
Statistique Canada
Tableau 111-0009


28 août 2013

Le retour à la raison Économie Environnement Europe Revue de presse

The Sydney Morning Herald

EU countries to cut renewable support further
The Sydney Morning Herald

EU countries are likely to pare back support for renewable energy further after Spain’s recent proposed overhaul. Those most likely to take action are countries with more expensive schemes, programmes nearing their environmental targets or nations with higher political risk. Energy consumers are paying more for expanding, subsidised renewable power, causing tensions over such programmes amid wider austerity measures.

Most other EU countries pass the cost of renewable energy support on to consumers, via utility bills. However, they may still classify these programmes as tax and spend policy, rather than regulation, bringing them under the scrutiny of treasury ministers. In Britain, for example, support for renewable energy support falls under the Treasury’s so-called levy control framework for tax and spend policies.

Other countries have introduced spending caps based on the estimated cost of the policies for energy consumers, or nearing fulfilment of targets to deploy renewables. German plans to further limit renewable support are on hold pending a forthcoming election.

Besides signalled, incremental reductions in renewable energy support, some countries have made sudden, retroactive cuts in returns on existing projects, rattling investors and developers.

Message aux politiciens Québécois: les énergies vertes ça ne fonctionnent pas !


27 août 2013

Le chômage subventionné Coup de gueule Économie Environnement Gauchistan Québec

Al Gore

Vous l’ignorez peut-être, mais Équiterre a passé une partie du mois d’août à sillonner le Bas-St-Laurent pour monter la population contre la construction d’un pipeline pour transporter le pétrole des sables bitumineux.  Ce genre de tournée médiatique n’est pas gratuite, il est donc intéressant de savoir qui finance Équiterre pour tenter de paralyser le développement économique d’une région qui doit composer avec un taux de chômage à 8,5%.

Voici la liste des organismes publics qui ont financé/commandité les activités de « lobbying » d’Équiterre, selon leur dernier rapport annuel

  • Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Direction de santé publique
  • Emploi-Québec
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
  • Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur
  • Ministère des Ressources naturelles
  • Ministère des Transports du Québec
  • Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales
  • Société d’habitation du Québec
  • Patrimoine canadien
  • Ressources humaines et Développement des compétences Canada
  • Conférence régionale des élus de l’agglomération de Longueuil
  • Conférence régionale des élus de la Montérégie Est
  • Conférence régionale des élus de Laval
  • Conférence régionale des élus Vallée-du-Haut-Saint-Laurent
  • Fonds d’action québécois pour le développement durable
  • Ville de Laval
  • Agence métropolitaine de transport
  • Réseau de transport de la capitale
  • Réseau de transport de Longueuil
  • Société de transport de l’Outaouais
  • Société de transport de Laval
  • Société de transport de Montréal
  • Société de transport de Sherbrooke
  • Société de transport de Trois-Rivières

Selon vous, quelle serait la réaction du public si l’un de ces organismes avait commandité ou financé les activités de « lobbying » d’une pétrolière ? Probablement que cette histoire aurait fait un gros scandale…  Pourtant, quand c’est pour un groupuscule écologiste, tout passe comme du beurre dans une poêle chaude.

Vous avouerez qu’il est particulier de voir le gouvernement du Québec utiliser l’argent des contribuables pour aider un groupuscule écologiste qui entrave le développement économique d’une région avec un taux de chômage à 8,5%.  C’est comme si on utilisait l’argent des contribuables, y compris ceux du Bas-St-Laurent, pour subventionner la création de chômeurs dans le Bas-St-Laurent.  Également ridicules, des villes comme Montréal, Longueuil ou Laval, qui transfèrent leurs deniers publics à un organisme qui va nuire aux intérêts économiques de petits villages dans le Bas-St-Laurent…

Dans le débat sur la charte vestimentaire de maman Pauline, Bernard Drainville a dit que puisque l’état était neutre politiquement, il fallait aussi étendre cette neutralité aux religions.  Désolé, mais les fonfons qui décident de donner de l’argent de tous les Québécois à Équiterre, un organisme partisan, ne font pas preuve de neutralité, mais plutôt d’une partisanerie qui nuit au développement de la province.  C’est un manque de neutralité bien plus grave qu’un hidjab ou une kippa.


27 août 2013

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (20-26 août) selon Influence Communication.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel:

Source:
Influence Communication


27 août 2013

Un autre clou dans le cercueil des éoliennes… Économie Environnement Europe Revue de presse

The Daily Telegraph

Wind farm turbines wear sooner than expected, says study
The Daily Telegraph

The analysis of almost 3,000 onshore wind turbines — the biggest study of its kind —warns that they will continue to generate electricity effectively for just 12 to 15 years.

The wind energy industry and the Government base all their calculations on turbines enjoying a lifespan of 20 to 25 years. The study estimates that routine wear and tear will more than double the cost of electricity being produced by wind farms in the next decade.

Older turbines will need to be replaced more quickly than the industry estimates while many more will need to be built onshore if the Government is to meet renewable energy targets by 2020. The extra cost is likely to be passed on to households, which already pay about £1?billion a year in a consumer subsidy that is added to electricity bills.

The report’s author, Prof Gordon Hughes, an economist at Edinburgh University and a former energy adviser to the World Bank, discovered that the “load factor” — the efficiency rating of a turbine based on the percentage of electricity it actually produces compared with its theoretical maximum — is reduced from 24 per cent in the first 12 months of operation to just 11 per cent after 15 years.

Au Québec, les éoliennes nous coûtent plusieurs centaines de millions par années pour produire une électricité dont nous n’avons pas besoin et qui sera ensuite revendue à rabais.

À ce scandale, rajoutez le fait que ces éoliennes ont probablement une durée de vie entre 12 et 15 ans…