Déclaration de Rajendra Pachauri, le président du GIEC, à propos de la vitesse du réchauffement climatique, faite en décembre 2009:

Global Warming

Mr. Pachauri, the chairman of the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) which got the Nobel for highlighting that climate change was happening more quickly than believed, also asserted that all evidence pointed to its acceleration, refuting notions accompanying ‘climate gate’.

Déclaration de Peter Stott, chercheur en chef au Met Office, à propos de la vitesse du réchauffement climatique, faite en juillet 2013:

Peter Stott of the Met Office said computer-generated climate models all showed that periods of slower warming were to be expected as part of the natural variation of the climate cycle, and did not contradict predictions.

Global Warming

En 2000, on disait que le réchauffement allait s’accélérer. En 2013, loin de voir une accélération, on observe plutôt une pause qui dure depuis 15 ans, mais on s’empresse de faire croire aux gens que c’était prévu…

Les réchauffistes, à défaut d’étudier le climat, on mit au point une technique d’argumentation infaillible. Ils font une prédiction qui se révélera fausse, mais c’est sans importance puisque les réchauffistes se sont donné le droit de changer rétroactivement leurs prédictions pour ensuite prétendre qu’ils ont toujours eu raison, en nous rappelant au passage que le débat est clos, que leurs conclusions sont définitives et que tous ceux qui osent souligner leurs erreurs sont des négationnistes…

Avouez que c’est pratique comme méthode d’argumentation. C’est un peu comme si Loto-Québec nous donnait le droit de parier sur les matchs de hockey une fois que les résultats sont connus !

À lire aussi: