Antagoniste


30 juillet 2013

Réchauffement climatique, tout et son contraire Coup de gueule Environnement International

Déclaration de Rajendra Pachauri, le président du GIEC, à propos de la vitesse du réchauffement climatique, faite en décembre 2009:

Global Warming

Mr. Pachauri, the chairman of the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) which got the Nobel for highlighting that climate change was happening more quickly than believed, also asserted that all evidence pointed to its acceleration, refuting notions accompanying ‘climate gate’.

Déclaration de Peter Stott, chercheur en chef au Met Office, à propos de la vitesse du réchauffement climatique, faite en juillet 2013:

Peter Stott of the Met Office said computer-generated climate models all showed that periods of slower warming were to be expected as part of the natural variation of the climate cycle, and did not contradict predictions.

Global Warming

En 2000, on disait que le réchauffement allait s’accélérer. En 2013, loin de voir une accélération, on observe plutôt une pause qui dure depuis 15 ans, mais on s’empresse de faire croire aux gens que c’était prévu…

Les réchauffistes, à défaut d’étudier le climat, on mit au point une technique d’argumentation infaillible. Ils font une prédiction qui se révélera fausse, mais c’est sans importance puisque les réchauffistes se sont donné le droit de changer rétroactivement leurs prédictions pour ensuite prétendre qu’ils ont toujours eu raison, en nous rappelant au passage que le débat est clos, que leurs conclusions sont définitives et que tous ceux qui osent souligner leurs erreurs sont des négationnistes…

Avouez que c’est pratique comme méthode d’argumentation. C’est un peu comme si Loto-Québec nous donnait le droit de parier sur les matchs de hockey une fois que les résultats sont connus !

À lire aussi:


30 juillet 2013

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (23-29 juillet) selon Influence Communication.

La tragédie de Lac-Mégantic demeure en tête de l’actualité au Québec. Dans le reste du Canada, la naissance du bébé royal domine l’actualité.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Et si le train de la MMA avait déraillé et détruit le centre-ville de Morden au Manitoba, nos médias en auraient-ils parlé, auraient-ils envoyé des journalistes sur place, la nouvelle aurait-elle fait le top 5 québécois… Les inondations de Calgary n’ont jamais décroché une place dans le top 5 québécois

Source:
Influence Communication


30 juillet 2013

Qui a peur du gaz de schiste ? Économie États-Unis Moyen-Orient Revue de presse

Financial Times

Alwaleed warns of US shale danger to Saudi
Financial Times

Prince Alwaleed bin Talal, the billionaire Saudi Arabian investor, has warned that his country’s oil-dependent economy is increasingly vulnerable to competition from the US shale revolution, setting him at odds with his country’s oil ministry and Opec officials.

In an open letter addressed to Ali Naimi, the Saudi oil minister, the prince called on the government to accelerate plans to diversify the economy.

“Our country is facing continuous threat because of its almost total dependency on oil,” he wrote in the letter, copied to King Abdullah, Prince Alwaleed’s uncle, among others.

The letter, which was accompanied by several others addressed to officials including the finance minister, was posted to Prince Alwaleed’s Twitter account on Sunday. The letters were dated May 13 and a spokesperson for the prince confirmed they were genuine.

Ceci explique peut-être pourquoi les gauchistes détestent autant le gaz de schiste…