Antagoniste


19 juillet 2013

Payer maintenant, compter plus tard… Canada Coup de gueule Économie Québec

Bar ouvert!Bien que le gouvernement fédéral ait répété à de multiples reprises qu’il allait participer financièrement à la reconstruction de Lac-Mégantic, les médias sont devenus complètement hystériques sur cette question, exigeant dès maintenant de connaître les sommes qui seront allouées pour la reconstruction…

Pour ceux qui l’ignorent, Calgary a été victime de graves inondations au milieu de mois de juin, on estime que les dommages seront entre 3 et 5 milliards de dollars.  Et comment les conservateurs ont-ils géré ce dossier relativement à l’aide qui sera apportée ?  Voyez par vous-même ce que disait Jason Kenney, député de Calgary-Sud-Est, au Globe And Mail (23 juin):

« Mr. Kenney said municipalities affected by the flood will assess the damage and send lists of their needs to the province. The province will then refine those lists and send them on to the federal government. »

Les conservateurs ont accepté de verser une aide, mais pas avant que les municipalités touchées évaluent leurs dommages et présentent une liste de priorités.  Le gros bon sens quoi, avant de s’engager à dépenser l’argent des contribuables il faut savoir où et comment cet argent sera utilisé.

Le lendemain sur les ondes de la CBC, Jason Kenney a réitéré les intentions du gouvernement:

Citizenship and Immigration Minister Jason Kenney, MP for Calgary Southeast, said Monday that people shouldn’t rush to figure out a dollar amount, noting that some communities are still in states of emergency. « Don’t go to your local MPs asking them to help you with your disaster assistance claim, » said Kenney.

Il ne sert à rien de harceler les députés, les sommes nécessaires seront dévoilées en temps et lieu.  Encore une fois, le gros bon sens.  Et deviner quoi ?  À Calgary tout le monde a trouvé cette approche normale.  Pas d’hystérie médiatique, pas de politiciens frustrés. À Calgary on a compris qu’il fallait compter avant de dépenser.

Mais au Québec, la situation est complètement différente.  Encouragées par des médias sensationnalistes, les émotions ont pris le dessus sur la raison.  Ici, on veut de l’argent maintenant sans savoir ce qu’on pourrait faire avec.  Au Québec, c’est payer maintenant et compter plus tard…

Cette situation est d’autant plus ridicule que si demain matin Ottawa envoyait 500 milliards à Lac-Mégantic, cet argent serait complètement inutile, car les besoins n’ont pas été identifiés, encore moins chiffrés, et que le travail de reconstruction ne débutera pas avant plusieurs semaines de toute façon.

M’enfin, nul besoin d’être un expert pour réaliser que les médias ont récupéré la tragédie pour faire du Harper-bashing…  Never let a good crisis go to waste


19 juillet 2013

Une province en perdition (la suite…) Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Plus tôt cette semaine, j’ai parlé du bilan anémique des industries manufacturières depuis l’arrivée au pouvoir du PQ, en septembre 2012.  Hier, l’Institut de la statistique du Québec a diffusé les chiffres sur la croissance du PIB, j’ai donc décidé de me livrer au même exercice, les résultats ne sont pas joyeux…

PIB Québec

Depuis l’arrivée des péquistes, le Québec accuse un retard chronique sur le reste du Canada.  Et la situation évolue dans la mauvaise direction puisque depuis le début de l’année 2013, l’écart s’est sensiblement accru.  Encore une fois, on peut parler de véritable hécatombe, il faudra beaucoup de comptabilité créative pour arriver au déficit zéro…

Pour prendre la mesure du retard imputable au modèle québécois, mentionnons simplement que si le reste du Canada a eu 2 mois de croissance négative sur 8, le Québec a été dans le rouge durant 4 des 8 mois.

Le Québec est à la croisée des chemins et Pauline Marois a les deux mains sur le volant, aucun doute là-dessus. Le problème c’est qu’elle est sur le reculons avec l’accélérateur enfoncé au fond…

Sources:
Statistique Canada
Tableau 379-0031

Institut de la statistiques du Québec
Produit intérieur brut par industrie au Québec


19 juillet 2013

Le NPD et la boisson Canada Coup de gueule Revue de presse

The Ottawa Citizen

NDP drafting new event guidelines after alleged harassment at boozy convention fundraiser
The Ottawa Citizen

The New Democratic Party is working on new protocols for fundraising events after its boozy national convention in April led to a letter of apology to a young female staffer subjected to alleged harassment by a donor who used to be communications director for the late Jack Layton.

In the letter of apology, signed by the NDP’s national director Nathan Rotman and deputy national director Chantal Vallerand, the party officials told the complainant “that concrete steps were taken regarding the incident with the donor in question at the event. Behavior of the nature described to us is not and will not be tolerated in any of our event(s).

The letter of apology, issued in April, also addressed another part of the complaint that young staffers were left in charge of a convention event without any direction after “sloppy drunk” managers left without letting them know.

The NDP’s deputy national director Chantal Vallerand has also confirmed to office colleagues in an email that “a protocol will be developed regarding the logistics and operations of fundraising events, especially at those in which alcohol is being served.

“Such protocol will provide specific guidelines for all staff working at the event,” Vallerand wrote in an email to colleagues. The letter of apology, co-signed by Vallerand, said the new protocol for cocktail fundraisers will “provide clarity and prevent further incident.”