Antagoniste


15 juillet 2013

Mensonge écologique Coup de gueule En Vidéos Environnement États-Unis Gauchistan

Lorsque Gasland, un brûlot anti-gaz de schiste, a été diffusé en 2010, les écologistes ont fait de ce pseudo-documentaire une oeuvre religieuse devant laquelle on devait tous se prosterner. Depuis on a appris que la scène iconique de ce film, celle où un robinet crachait le feu supposément à cause du gaz de schiste, était fausse.

Le 8 juillet était diffusé Gasland 2 et devinez quoi ?

Eh oui, on a encore menti aux gens !

Cette fois-ci, le robinet est remplacé par un boyau de jardin, voyez par vous-même:

Le type que l’on voit dans cette vidéo, Steven Lipsky, a été condamné par un tribunal relativement à cette affaire, imaginez-vous que pour faire sortir du feu du boyau, Steven Lipsky avait attaché l’une des extrémités à une bonbonne de gaz… Son objectif était de mal faire paraître une compagnie exploitant le gaz de schiste dans sa ville. Ce n’est pas moi qui le dis, mais un tribunal:

The court references with concern the actions of Mr. Steven Lipsky, under the advice or direction of Ms. Alicia Rich, to intentionally attach a garden hose to a gas vent — not a water line — and then light and burn gas from the end nozzle of the hose. This demonstration was not done for scientific study but to provide local and national news media a deceptive video, calculated to alarm the public into believing the water was burning. There is further evidence that Rich knew the regional EPA administration and provided or assisted in providing additional misleading information (including the garden hose video)to alarm the EPA. Moreover, the emails in question which refer to this deceptive garden hose demonstration as a “strategy” to support that a “meeting of the minds” took place and that a reasonable trier of fact could believe, together with other evidence, that the elements of a conspiracy to defame Range exist.

Même si le mensonge a été exposé devant un tribunal, cela n’a pas empêché le réalisateur de Gasland, Josh Fox, d’inclure ce matériel dans son nouveau pseudo-documentaire. Pour la gauche, la fin justifie les moyens.

Parions que les médias d’ici n’en parleront pas…


15 juillet 2013

Une idée radicale ! Canada Économie En Chiffres

Cette été je vous suggère un petit jeu avec votre beau-frère.  Annoncez lui que Stephen Harper a l’intention de privatiser le contrôle de la circulation aérienne, la compilation des informations de vol, l’émission des exposés météorologiques de même que la gestion des aides électroniques à la navigation.

J’imagine quel sera sa réaction.. « Cet imbécile de Stephen Harper est fou, c’est un dangereux idéologue. En donnant ces services au secteurs privés, les accidents d’avion vont se multiplier au Canada. Des gens vont mourir à cause de cette droite imbécile et sans coeur. Le privé se fiche de tuer des gens.  Seul l’état a les ressources et le savoir-faire pour gérer une infrastructure aussi critique pour notre pays. »

Quand votre beau-frère redescendra des rideau, vous pourrez lui annoncer que c’était une blague, que Stephen Harper n’a pas l’intention de privatiser la circulation aérienne au Canada puisque celle-ci a déjà été privatisée en 1996 (par Jean Chrétien) !  Depuis, le contrôle sécuritaire du trafic aérien civil dans l’espace aérien canadien, ainsi que du soutien à la planification des vols est assuré par Nav Canada, une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l’émission de titres de créance sur le marché public.

Cette privatisation a-t-elle rendue le ciel canadien moins sûr ?  La réponse risque d’ébranler quelques dogme chers aux gauchistes…

Nav Can

Non seulement la privatisation ne s’est pas soldée par un hécatombe, mais on a pu voir une amélioration du bilan aérien !  Nous sommes très loin des calamités que nous annoncent les gauchistes chaque fois qu’il est question de privatisation.  De plus, Nav Canada a été en mesure d’opérer avec moins d’argent et de personnels que son prédécesseur gouvernemental !

Voilà qui, je l’espère, fera réfléchir votre beau-frère lors de ses vacances estivales !

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Statistiques aéronautiques


15 juillet 2013

Les réchauffistes et les océans Environnement Revue de presse

Nature Climate Change

Oceanography: Has global warming stalled?
Nature

Following a period of rapid warming from the 1970s, global temperatures seem to have stalled. New analysis of the uptake of heat by the upper ocean sheds light on the cause and suggests that the slowdown could have been predicted.

This offers a plausible explanation for the onset of the warming slowdown, although further work is needed to understand relationships between upper ocean and surface temperatures, and the processes by which heat was buried below the surface. However, the lack of warming beyond 2004 is still not understood. According to observations, energy continues to be accumulated through the top of the atmosphere, but has not been taken up by the upper ocean. This leaves the deep ocean as the most likely destination, but this cannot be confirmed because the observational network is too sparse. There is therefore an urgent need for observations of the deep ocean, as well as continued monitoring of energy fluxes at the top of the atmosphere.

Les réchauffistes aiment prétendre que la pause de 15 ans du réchauffement climatique est parfaitement normale, prévisible et explicable, la chaleur aurait été avalée par les océans… Or il n’en est rien, les scientifiques eux-mêmes admettent ne pas vraiment comprendre ce qui se passe.

Je connais un certain blogueur qui devrait présenter des excuses à Jacques Brassard.