Pour des raisons idéologiques, la gauche n’aime pas le progrès, la modernité et les avancées technologiques. Ces réalisations étant trop associées au capitalisme.

La gauche a plutôt développé une vision romantique de la vie paysanne, l’idée que les sociétés industrielles détruisent le monde. La gauche idéalise le passé et vit en espérant une décroissance économique.

Mais cette haine du capitalisme a un prix… Voici comment s’est réparti la part du revenu consacré aux différentes activités humaines au cours d’une vie en 1875 et 1995:

Progressiste Progressiste

En 1875, durant toute sa vie, un homme devait consacrer 74% de son revenu pour combler ses besoins essentiels (nourriture, habillement, abris), il ne lui restait qu’un maigre 18% pour les loisirs.  Cent vingt ans plus tard, un homme n’a besoin que de 13% de ses revenus pour ses besoins essentiels ce qui lui permet d’augmenter les dépenses consacré à ses loisirs à 68% de son revenu !

Vous souhaitez une décroissance ? Vous tenez vraiment à vivre comme en 1875 ?

Moi je dis: « vive la croissance ! »

Source:
National Bureau of Economic Research
Forecasting the Cost of U.S. Health Care in 2040 (2008)