Pour la gauche radicale, le débat est clos et le verdict est sans appel: la tragédie du Lac Mégantic c’est la faute de Harper, de la privatisation, de la déréglementation et du capitalisme.  Hier, Benoit Dutrizac a fait trois heures de propagande sur ce sujet…

Vraiment ?

De mon côté, au lieu de raconter n’importe quoi pour me rendre intéressant, j’ai décidé de vérifier les faits avant de tirer une conclusion.  Autrement dit, j’ai fait bénévolement le travail que les journalistes sont payés pour faire, mais qu’ils ne font plus…  Voici l’évolution du nombre d’accidents ferroviaires répertorié par le Bureau de la sécurité des transports du Canada depuis le début des années 2000:

Train Stephen Harper

Nulle part on ne peut voir une augmentation soutenue du nombre d’accidents qui serait imputable à une privatisation ou une déréglementation. Même que depuis l’arrivée de Stephen Harper au pouvoir, en 2006, on a pu voir une baisse significative de 26,3% du nombre d’accidents.  Et garder en tête que cette baisse s’est produite dans un contexte ou le transport de pétrole par train a bondi de 28 000% depuis 5 ans !

En bref, tous ceux qui vous racontent que sous Harper la privatisation et la déréglementation dans le secteur ferroviaire ont réduit la sécurité des Canadiens sont soit des menteurs, soit des ignorants.

M’enfin, selon un vieux proverbe gauchiste, il ne faut jamais laisser les faits gâcher une bonne histoire…

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Statistiques ferroviaires