Pour faire suite à mon billet sur la construction publié mardi, je me suis amusé à comparer la rémunération horaire dans différents secteurs de l’économie histoire de savoir quels sont les endroits qui accusent le plus grand retard par rapport au Canada.

Ainsi, pour chacun des principaux secteurs de l’économie, j’ai calculé quelle était la proportion du revenu des Québécois par rapport à celui des Canadiens.  Par exemple, un rapport de 95,6% signifie que pour ce secteur, la rémunération horaire moyenne des Québécois représente 95,6% de celle des Canadiens i.e. le salaire horaire des Québécois est 4,4% inférieur à celui des Canadiens.

Les résultats:

Salaire Québec

En moyenne, le salaire horaire d’un québécois représente 92,8% du salaire horaire d’un Canadien (-7,2%).  Les secteurs situés sous ce seuil sont les plus affligés par le retard salarial observé au Québec.

Par contre, l’industrie de la construction est l’un de très rare secteur de l’économie québécoise à avoir des salaires supérieurs à ceux Canada.  On parle d’une proportion de 100,9% (+0,9%).  Basé sur ces chiffres, on voit que le secteur de la construction au Québec est celui qui est le moins affligé par un retard salarial.  À l’opposé du spectre, on retrouve l’industrie pétrolière et gazière qui doit se contenter de 74,9% d’une rémunération horaire canadienne (-25,1%).

Les ouvriers de la construction au Québec font partie d’une classe privilégiée.

Source:
Statistique Canada
Tableau 383-0029