Antagoniste


4 juin 2013

La juste part des pétrolières Canada Économie

Sables Bitumineux Un des passe-temps préférés des gauchistes consiste à casser du sucre sur le dos des pétrolières; à les entendre, ces compagnies représentent une nuisance pour l’économie canadienne.

Vraiment ?

Au-delà du spin médiatique, voici quelques faits qui relativisent les profits des pétrolières canadiennes.

Selon les statistiques les plus récentes, les 50% de Canadiens les moins riches ont payé un grand total de 6,877 milliards de dollars en impôts.  Pour l’année 2012, voici les impôts payés par les dix plus grosses pétrolières canadiennes:

  • Suncor Energy: 2,255 milliards de dollars
  • Imperial Oil: 1,227 milliard de dollars
  • Husky Energy: 814 millions de dollars
  • Cenovus Energy: 783 millions de dollars
  • Canadian Natural Resources: 717 millions de dollars
  • TransCanada PipeLines: 573 millions de dollars
  • Canadian Oil Sands: 318 millions de dollars
  • Pacific Rubiales Energy: 288 millions de dollars
  • Enbridge: 128 millions de dollars
  • Penn West Petroleum: 63 millions de dollars

Pour un grand total de 7,166 milliards de dollars !  Vous avez bien lu, à elles seules les dix plus grosses pétrolières canadiennes payent plus d’impôts que la moitié des Canadiens, une différence de presque 300 millions de dollars ! De plus, notez bien que ces chiffres n’incluent pas les redevances.

Quand on décortique les chiffres, on découvre une réalité bien différente de la démagogie gauchiste !

Source:
Globe And Mail
Ranking Canada’s top 1000 public companies by profit


4 juin 2013

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (28 mai-3 juin) selon Influence Communication.

La Commission Charbonneau domine toujours l’actualité au Québec. Les premières déclarations de Patrick Roy en tant qu’entraîneur de l’Avalanche du Colorado sont au second rang de l’actualité. Dans le reste du Canada, le scandale entourant une supposée vidéo du maire de Toronto Rob Ford en train de consommer du crack est la nouvelle la plus médiatisée.

Actualité québécoise

Actualité canadienne

Petit commentaire personnel: Un scandale libéral, c’est quand on vole les contribuables (scandale des commandites). Un scandale conservateur c’est quand on fait un chèque pour rembourser les contribuables (le chèque de Nigel Wright).

Source:
Influence Communication


4 juin 2013

L’énergie qui fait trembler les pétro-économies Économie États-Unis Moyen-Orient Revue de presse

The Wall Street Journal

U.S. Oil Boom Divides OPEC
The Wall Street Journal

The American energy boom is deepening splits within the Organization of the Petroleum Exporting Countries, threatening to drive a wedge between African and Arab members as OPEC grapples with a revolution in the global oil trade.

OPEC members gathering on Friday in Vienna will confront a disagreement over the impact of rising U.S. shale-oil production, with the most vulnerable countries arguing that the group should prepare for production cuts to prop up prices if they fall any lower. « We are heading toward some problems, » said a Persian Gulf OPEC delegate.

While Saudi Arabia can tolerate lower prices, « there will be some members, like Venezuela, Iran who will struggle at $90, » said Amrita Sen, chief oil analyst at London-based Energy Aspects Ltd. The front month Brent contract for July settled at $102.62 a barrel Monday. Venezuela’s oil minister said on Monday that he would push for a cut in OPEC production if oil falls below $100 a barrel.

Nigerian oil minister, Ms. Alison-Madueke, sees danger for her country. « Shale oil has been identified as one of the most serious threats for African producers, » she said in the U.K. this month. Those producers, she said, could lose 25% of their oil revenue as they are edged out of the U.S. OPEC officials said the group is preparing studies to evaluate the impact of U.S. shale oil on demand for its crude. « Definitely, we will review nonconventional shale oil from the U.S., » said Mr. Khatibi, the Iranian envoy.

Mais au Québec, à cause d’une bande d’idéologues… Vous connaissez la suite…