Antagoniste


3 juin 2013

Histoire de ponts Canada Économie Gauchistan Québec

Partenariat public-privé Depuis quelques semaines, on peut entendre à la radio une publicité du Syndicat canadien de la fonction publique dans laquelle un personnage, sur un ton pas très dégourdi, nous annonce que la construction d’un nouveau pont Champlain en formule de PPP sera catastrophique puisque cela va coûter plus cher.  De plus, on affirme aussi, le plus sérieusement du monde, que le Québec risque d’y perdre son expertise en gestion de pont…

Au niveau de l’expertise, je vois mal comment le Québec pourrait perdre quelque chose qu’il n’a jamais eu…  Il suffit de voir l’état lamentable de nos ponts, surtout du pont Champlain, pour réaliser que le gouvernement n’a aucune expertise en la matière…

Au niveau des coûts, le Syndicat canadien de la fonction publique semble avoir oublié l’existence du pont de l’A25, le tout premier PPP d’importance au Québec.  Ce projet n’a subi aucun retard, il a même été terminé avec 4 mois d’avance, et il n’y a eu aucun dépassement de coût, le gouvernement a même réalisé des économies de l’ordre de 200 millions de dollars.  Encore mieux, le succès de ce pont va permettre au gouvernement de mettre la main sur plusieurs millions de dollars en revenus !

En passant, tous les ponts construits au Canada dans le cadre d’un PPP ont respecté les budgets et les échéanciers de construction.  Difficile de faire mieux.

De quoi le Syndicat canadien de la fonction publique a-t-il peur ?  Que l’on prouve de manière éloquente que le secteur privé fait un meilleur travail que le secteur public ?


3 juin 2013

La belle vie (et retraite) des fonctionnaires Canada Économie En Chiffres

Un régime de retraite à prestations déterminées, c’est un peu la Cadillac des régimes de retraite. Ce type de régime est conçu de sorte à fournir un revenu de retraite, peu importe les variations dans la situation économique, le rendement des placements et les taux d’intérêt. Il va sans dire que ce type de régime est très coûteux.

Voici comment a évolué la popularité de ce type de régime dans les secteurs publics et privés au Canada depuis 1974 (début des statistiques):

Retraite Canada

En 1974, 53,9% des gens profitant d’un régime de retraite à prestations déterminées appartenait au secteur privé, contre 46,1% pour le secteur public.  En 2011, renversement complet de la situation: seulement 34,1% vient du secteur privé et 65,9% vient du secteur public.

Ce graphique montre aussi que plus le secteur privé délaissait les régimes de retraite à prestations déterminées, devenus trop onéreux, plus le secteur public décidait d’y avoir recours !

Qui paye pour ces régimes de retraite ?

Retraite Canada

Dans le secteur public, quand les régimes à prestations déterminées sont devenus très populaires au début des années 2000, la proportion des cotisations venant de l’employeur a bondi de manière non négligeable, passant de 71,0% à 83,8%, une augmentation de 18,0%.  Au privé, cette proportion est restée relativement stable, oscillant entre 50% et 60%.

Pour ceux qui n’ont pas encore réalisé, l’employeur dans le secteur public c’est le gouvernement et le gouvernement c’est…  nous !  Du moins en théorie…   Le financement des régimes de retraite à prestations déterminées dans le secteur public doit représenter un autre de ces fameux « choix de société » qui a été pris une journée où « la société » était absente de la table des négociations, trop occupée à travailler…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 280-0012 et 280-0026


3 juin 2013

Le socialisme c’est de la merde Coup de gueule Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

Le Figaro

Venezuela: papier toilette clandestin saisi
Le Figaro

Le gouvernement vénézuélien, qui accuse l’opposition de saboter l’économie du pays, a affirmé aujourd’hui avoir mis la main sur 2.450 paquets de rouleaux de papier toilette stockés dans un entrepôt clandestin, alors que le Venezuela souffre de pénuries récurrentes de produits alimentaires et de consommation courante.

Grâce à un appel anonyme, « la police est parvenue à saisir 2.450 paquets de rouleaux de papier toilette dans un entrepôt clandestin », a indiqué sur son compte Twitter le ministre de l’Intérieur, Miguel Rodriguez Torres. Le directeur de la police nationale, Luis Karabin, a lui expliqué à des médias publics que la marchandise avait été découverte dans le quartier pauvre de Antimano, à l’ouest de Caracas. La police a également saisi 7.000 litres de jus de fruit et 400 paquets de couches.

Karabin a précisé qu’une enquête serait menée pour déterminer l’origine et la destination de ces produits. Le papier toilette figure parmi les cinq produits de base les plus recherchés par les Vénézuéliens, avec le dentifrice, le savon, les couches et les serviettes hygiéniques. En raison de la pénurie de ces produits, le gouvernement a annoncé récemment l’importation de 50 millions de rouleaux de papier hygiénique et le Parlement a approuvé un crédit de 80 millions de dollars pour l’importation de ces produits.

J’ai besoin d’en dire plus ?