Libération

Allemagne: le courant passe mal pour la voiture électrique
Libération

L’Allemagne compte toujours voir un million de véhicules électriques sur ses routes d’ici à 2020, un objectif qui paraît difficilement atteignable compte tenu du peu d’empressement des consommateurs.

Mais pour l’heure, comme aux Etats-Unis et dans le reste de l’Europe, la vente de voitures électriques peine à décoller. L’an dernier, l’Agence fédérale allemande de l’automobile (KBA) a dénombré à peine 3.000 nouvelles immatriculations de voitures 100% électriques.

Malgré la petite quinzaine de modèles proposés, seules 7.000 voitures électriques environ étaient en circulation en Allemagne au 1er janvier, soit moins de 0,1% des immatriculations, quand les voitures hybrides étaient au nombre de presque 65.000 et les voitures à essence de plus de 30 millions.

Pour Ferdinand Dudenhöffer, directeur du centre de recherche sur l’automobile de l’Université de Duisbourg-Essen , le constat est sans appel: «le recours au moteur à électricité fait du surplace». A la fin de l’année, «la part de marché des voitures électriques et hybrides rechargeables atteindra 0,13%. C’est moins qu’une niche de niche de marché», ironise-t-il.

Pendant ce temps, Marxiste Ouellet et Hydro-Québec ont annoncé la création d’une autoroute électrique entre Montréal et Québec… Non, ce n’est pas une blague