Voici une série de billets qui sera consacrée au déclin économique du Québec. Toutes les semaines, deux indicateurs économiques seront juxtaposés, histoire de voir dans quelle direction le Québec évolue…

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait à la dette nette des administrations provinciales et à la population totale:

Déclin Tranquille Québec

En 1990, bien que 25,3% des Canadiens vivaient au Québec, la dette nette de la province représentait 34,7% de toutes les dettes nettes accumulées par les provinces canadiennes.  Dans les années qui ont suivi, le Québec s’est très bien tiré d’affaire et la proportion québécoise de la dette nette a été sensiblement réduite.  Par contre, à la fin des années 90, le Québec a renoué avec ses vieilles/mauvaises habitudes…

En 2011, bien que 23,1% des Canadiens vivaient au Québec, la dette nette de la province représentait 35,8% de toutes les dettes nettes accumulées par les provinces canadiennes.  De 1990 à 2011, si le poids démographique a reculé de 8,4%, le poids de la dette nette a augmenté de 3,1%.  En aucun moment depuis 1990, le poids relatif de la dette nette du Québec n’a été inférieur à notre poids démographique.

Pour que la proportion québécoise des dettes nettes accumulées par les provinces canadiennes rejoigne notre poids démographique, nous devrions rembourser 60,4 milliards de dollars à nos créanciers !

Questions aux gauchistes: pouvez-vous m’indiquer sur ce graphique quand le modèle québécois a fonctionné ?

P.-S. J’espère que les gauchistes auront noté que j’ai utilisé la dette nette…

Ceci conclut cette série qui compte un total de 25 billets !

Source:
Ministère Des Finances Du Canada
Tableaux de référence financiers

À lire aussi: