Antagoniste


9 mai 2013

Le schiste et la poule aux oeufs d’or ! Économie En Images En Vidéos Environnement États-Unis

Schiste Dakota du Nord

Vivre à côté d’un puits qui fait l’extraction d’hydrocarbures de schiste c’est payant, très payant ! Ce n’est pas moi qui le dis, mais plutôt une étude réalisée par la Réserve fédérale américaine, division Minneapolis !

Selon cette étude, dans un rayon de 160 km autour du dépôt d’hydrocarbures de schiste de Bakken dans le Dakota du Nord, les salaires sont 25% plus élevés.  Encore mieux, on observe aussi que le taux de chômage est réduit dans un rayon de 645 km autour du dépôt !  Dans un rayon de 160 km, le taux de chômage est réduit de 50% alors que dans un rayon de 645 km on parle d’une réduction de 31%.

Voici ce que ça pourrait donner pour le Québec:

Schiste Québec

L’exploitation du gaz de schiste aurait pu aussi stimuler l’économie du Québec. Malheureusement, l’ancien gérant d’Éric Lapointe, recyclé aujourd’hui en ministre de l’Environnement, a décidé que les Québécois allaient rester pauvres. Pourquoi le PQ déteste-t-il autant le Québec et les Québécois ? Yves-François Blanchet croit-il que le schiste ne peut être exploité au Québec, car nous sommes moins intelligents que les Américains ?

En passant, pour ceux qui n’ont jamais vu, voici à quoi ressemble le processus de forage d’un puits de gaz de schiste (ne comptez pas sur les médias québécois pour vous montrer ça…)

Une fois le processus de fracturation hydraulique complété, le puits disparaît presque !


9 mai 2013

Le déclin tranquille (XXV): la dette québécoise Canada Économie En Chiffres Québec

Voici une série de billets qui sera consacrée au déclin économique du Québec. Toutes les semaines, deux indicateurs économiques seront juxtaposés, histoire de voir dans quelle direction le Québec évolue…

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait à la dette nette des administrations provinciales et à la population totale:

Déclin Tranquille Québec

En 1990, bien que 25,3% des Canadiens vivaient au Québec, la dette nette de la province représentait 34,7% de toutes les dettes nettes accumulées par les provinces canadiennes.  Dans les années qui ont suivi, le Québec s’est très bien tiré d’affaire et la proportion québécoise de la dette nette a été sensiblement réduite.  Par contre, à la fin des années 90, le Québec a renoué avec ses vieilles/mauvaises habitudes…

En 2011, bien que 23,1% des Canadiens vivaient au Québec, la dette nette de la province représentait 35,8% de toutes les dettes nettes accumulées par les provinces canadiennes.  De 1990 à 2011, si le poids démographique a reculé de 8,4%, le poids de la dette nette a augmenté de 3,1%.  En aucun moment depuis 1990, le poids relatif de la dette nette du Québec n’a été inférieur à notre poids démographique.

Pour que la proportion québécoise des dettes nettes accumulées par les provinces canadiennes rejoigne notre poids démographique, nous devrions rembourser 60,4 milliards de dollars à nos créanciers !

Questions aux gauchistes: pouvez-vous m’indiquer sur ce graphique quand le modèle québécois a fonctionné ?

P.-S. J’espère que les gauchistes auront noté que j’ai utilisé la dette nette…

Ceci conclut cette série qui compte un total de 25 billets !

Source:
Ministère Des Finances Du Canada
Tableaux de référence financiers

À lire aussi:


9 mai 2013

Les énergies vertes pour les nuls… Chine Économie Environnement Revue de presse

The Washington Post

Chinese solar panel maker Suntech flames out
The Washington Post

Business was going gangbusters for solar module maker Suntech and its chief executive, Shi Zhengrong, just a few years ago. In 2007, Time magazine called him one of the “heroes of the environment.”

In 2008, CNN named Shi “China’s Sunshine Boy.” In 2009, Fortune anointed him “China’s new king of solar.” That year, New York Times columnist Thomas Friedman also cited Shi and Suntech as models of China’s green leap forward — which he called “the Sputnik of our day” and a spur for U.S. clean energy policy.

Now, however, the Chinese Sputnik has crashed to Earth, and the Sun King has been toppled. Buffeted by fierce global competition, faced with a worldwide manufacturing glut and hobbled by heavy debt, Suntech’s directors ousted Shi on March 4 and defaulted on $541 million worth of convertible bonds 10 days later. The following week, a Chinese court declared the company bankrupt after a petition from eight Chinese banks. On Wednesday, the company announced that its 2012 revenue had plunged 48 percent from the previous year.

Suntech — which in 2011 was the world’s biggest seller of silicon-based photovoltaic modules — was once valued at $13 billion on the New York Stock Exchange; it is worth less than 1 percent of that today.

L’énergie solaire a échoué partout, même en Chine ! Case closed… Les politiciens qui font miroiter les possibilités d’emplois dans ce secteur sont des menteurs ou des imbéciles.