Antagoniste


15 avril 2013

Margaret Thatcher et les écuries d’Augias… Économie Europe Gauchistan

racaille gauchisteSi on en croit la gauche, Margaret Thatcher a démantelé l’État britannique.  Ses coupures profondes et sauvages ont amputé le gouvernement de ses leviers économiques ce qui a causé un tort irréparable à la société anglaise…  Il suffit d’entendre Benoît Dutrizac pour réaliser à quel point la gauche est hystérique quand on parle de la Dame de fer.

Mais Margaret Thatcher a-t-elle réduit la taille de l’État autant qu’on le prétend ?  Quand elle est arrivée au pouvoir, les dépenses du gouvernement représentaient 44,6% du PIB.  Lors de son départ, 12 ans plus tard, les dépenses représentaient 39,2% du PIB, soit une réduction de 12%.  Seulement 12% sur une période de 12 ans, ce qui représente en moyenne une réduction de 1% par année.  Un minuscule 1% de réduction et la gauche perd les pédales en disant que ces coupures de dépenses ont mis la société à feu et à sang…

En bref, on ne réalise pas à quel point couper dans les dépenses représente une tâche herculéenne pour nos politiciens.  Il faut énormément de courage et de conviction pour être capable de dire non à une population qui est devenue accro au gouvernement, et ce, même quand la coupure ne représente qu’un minuscule 1% par année…

Source:
HM Treasury
Public sector finance statistics


15 avril 2013

Go-schiste, le miracle du Dakota du Nord Économie En Chiffres États-Unis

Le Dakota du Nord à la chance d’être assis sur la formation rocheuse de Bakken, très riche en hydrocarbures de schiste.  L’exploitation de cette ressource est encore assez récente, c’est en 2007 que cette industrie a véritablement pris son envol dans cet état américain.  Mais si cette industrie est encore toute jeune, l’impact sur les Nord Dakotans se fait déjà sentir.  Voyez par vous-même comment a évolué le revenu personnel de ses habitants:

Dakota du Nord Schiste

De 2000 à 2006, période de stagnation.  La production stable, les revenus personnels sont stables et le Dakota du Nord a oscillé entre la 39e et la 34e position (sur 50 états) en ce qui concerne les revenus personnels.  Par contre en 2007 les choses s’emballent.  C’est le début de l’exploitation des hydrocarbures de schiste et avec l’augmentation de la production on peut voir une augmentation importante, malgré la récession, des revenus personnels.  En 2012 la production d’hydrocarbure de schiste s’est élevée à 745% par rapport à 2000 et le revenu personnel a plus que doublé pour atteindre 203% du niveau de 2000.

Pour bien comprendre à quel point le Dakota du Nord a vécu une révolution, il faut réaliser qu’en 2006 cet état occupait le 38e rang au chapitre des revenus personnels. En 2012, seulement 6 ans plus tard, le Dakota du Nord occupait désormais la 6e place !  Concrêtment, le revenu personnel par habitant est passé de 25 600$ à 51 900$ en une décennie.  Un exploit remarquable !

Mais un tel miracle économique est impossible au Québec puisque pour des raisons idéologiques, les zélotes écologistes du PQ ont décidé d’imposer un moratoire sur l’exploitation de cette ressource, condamnant du même coup le Québec à la pauvreté.

Sources:
Bureau of Economic Analysis
Personal income, per capita personal income, disposable personal income, and population (SA1-3, SA51-53)

EIA
North Dakota Field Production


15 avril 2013

Une autre erreur des réchauffistes Environnement États-Unis Revue de presse

The News Tribune

Report: Global warming didn’t cause big US drought
The News Tribune

Last year’s huge drought was a freak of nature that wasn’t caused by man-made global warming, a new federal science study finds.

Scientists say the lack of moisture usually pushed up from the Gulf of Mexico was the main reason for the drought in the nation’s midsection. Report by dozens of scientists from five different federal agencies looked into why forecasters didn’t see the drought coming. The researchers concluded that it was so unusual and unpredictable that it couldn’t have been forecast.

« This is one of those events that comes along once every couple hundreds of years, » said lead author Martin Hoerling, a research meteorologist at the National Oceanic and Atmospheric Administration. « Climate change was not a significant part, if any, of the event. » He said the jet stream that draws moisture north from the Gulf was stuck unusually north in Canada.

Other scientists have linked recent changes in the jet stream to shrinking Arctic sea ice, but Hoerling and study co-author Richard Seager of Columbia University said those global warming connections are not valid. Hoerling used computer simulations to see if he could replicate the drought using man-made global warming conditions. He couldn’t. So that means it was a random event, he said.

Ils ont été très nombreux les médias québécois à blâmer le « réchauffement climatique » pour la sécheresse de l’été dernier aux États-Unis. Parions qu’ils préféreront ne pas parler de ce rapport qui confirme, encore une fois, que les réchauffistes se sont trompés.