Californie

Des chiffres très intéressants du département du recensement américain publiés il y a quelques semaines au sujet des flux migratoires en Californie pour les années 1955-1960 et 1995-2000.

En 1955, la Californie était vue comme un eldorado pour un grand nombre d’Américains, une oasis de liberté où chacun avait une chance de réaliser son rêve américain.  C’est aussi à cette époque où la désormais mythique Silicon Valley a pris son envol.  Go West, young man, la formule est passée à l’histoire…  Entre 1955 et 1960, environ 611 000 Américains ont immigré vers la Californie.

Malheureusement pour les Californiens, le passé n’a pas été garant du futur…  Petit à petit, l’économie californienne, tout comme celle du Québec, s’est socialisée.  Les interventions du gouvernement dans l’économie se sont multipliées, et pour financer ce Léviathan les taxes et impôts ont dû être augmentés…  Si bien qu’entre 1995 et 2000, c’est 543 000 Californiens sont devenus des réfugiés fiscaux dans d’autres États…  De 1995 à 2000, on a pratiquement effacé tous les gains réalisés entre 1955 et 1960…

Et rien n’indique un renversement de cette tendance, puisque l’appétit du gouvernement pour le portefeuille des contribuables semble sans fin…

Californie, PQ

Une autre démonstration des implications de la courbe de Laffer !  Existe-t-il encore des gauchistes assez fantasques pour nier son existante ?

D’ailleurs, on commence à dire en Californie que le poids du fardeau fiscal pourrait mettre en péril la survie de Silicon Valley !  Message à François Legault: ce ne sont pas les berges du St-Laurent qu’il faut décontaminer, mais les finances publiques !

Sources:
U.S. Census Bureau
Net Migration Between California and Other States: 1955-1960 and 1995-2000

Tax Foundation
Annual State-Local Tax Burden Ranking (2010)