Merde JournalistiqueLe parti républicain et démocrate ayant dévoilé leur plate-forme budgétaire respective, un sondeur s’est livré à un exercice très intéressant qui est très révélateur sur le pouvoir et l’influence des médias.

Dans un premier temps, on a directement demandé aux Américains qui entre les républicains et les démocrates avaient le meilleur plan budgétaire, en ne donnant aucun détail supplémentaire.  Avec cette question, le parti démocrate recueille 35% de la faveur populaire contre 30% pour le parti républicain.

Dans un deuxième temps, on a demandé aux Américains quel scénario budgétaire ils préféraient: le scénario « A » prévoit des coupures de 5 billions de dollars, aucune hausse de taxes et un retour à l’équilibre budgétaire en 2023 et le scénario « B » prévoit une hausse de taxes et d’impôts de 1 billion pour les riches, 100 milliards de dépenses en infrastructure et aucun retour à l’équilibre budgétaire.  Bien que le scénario « A » correspond au plan républicain et le scénario « B » au plan démocrate, le sondeur a pris soin de ne pas mentionner de parti politique dans sa question.

En pareille circonstance, 55% des Américains disent préférer le scénario « A » des républicains contre un maigre 28% qui disent préférer le scénario « B » des démocrates.  Devant de pareils résultats, une conclusion s’impose, la campagne de diabolisation des médias contre le GOP porte fruit…

Cela n’est pas sans rappeler l’initiative de Kinston, une petite ville de la Caroline Du Nord, qui avait décidé par voie de référendum de ne plus inscrire sur ces bulletins de vote l’affiliation politique des candidats.  On voulait ainsi réduire le niveau de partisanerie et inciter les gens a voté pour les personnes et leurs idées avant de voter pour un parti.  Malheureusement pour Kinston, l’Administration Obama a interdit cette modification des règles électorales alléguant qu’elle était…  raciste !

Un bulletin de vote sans mention de l’appartenance politique des candidats.   Voilà une mesure que j’aimerais bien voir au Québec, les idées avant le parti !