Voici une série de billets qui sera consacrée au déclin économique du Québec. Toutes les semaines, deux indicateurs économiques seront juxtaposés, histoire de voir dans quelle direction le Québec évolue…

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait à la proportion des emplois à temps partiel et à la population totale:

Déclin tranquille

On sera tous d’accord pour dire qu’un emploi à temps plein est de loin préférable à un emploi à temps partiel.  Partant de ce constat, on peut voir qu’en 1976, le Québec était un premier de classe, une terre d’excellence.  En 1976, bien que la population québécoise représentait que 27,3% de la population canadienne, seulement 18,8% de tous les emplois à temps partiel au Canada se trouvaient au Québec.

Et puis est venu le déclin tranquille…

En 2012, le Québec n’est pas devenu la pire des provinces, mais une province moyenne.  En 2012, la population québécoise représentait que 23,1% de la population canadienne et 22,9% de tous les emplois à temps partiel au Canada se trouvaient au Québec.

Prions pour que le Québec maintienne sa position moyenne, car revivre des périodes de déclin similaires à celles vécues dans les années 70 et 2000 pourrait s’avérer catastrophique.

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0087

À lire aussi: