N’ayant manifestement pas peur du ridicule, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, l’IRIS pour les intimes, a affirmé la semaine dernière non seulement que les Québécois ne sont pas les plus imposés en Amérique du Nord, mais qu’en plus le Québec serait un paradis fiscal par rapport au reste du Canada et aux États-Unis.

Comment peut-on parvenir à une telle conclusion ?  Tout simplement en remuant ciel et terre pour trouver une classe de contribuables qui profite du système, dans le cas présent un couple avec 2 enfants et un salaire de 43 710$.  C’est un peu comme si on cherchait un fumeur dont le décès n’est pas relié à la consommation de tabac et qu’on conclurait que le tabac n’est pas nocif pour la santé.  Notez aussi que le calcul de l’IRIS ne tient pas compte des taxes (TVQ, scolaire, municipale, etc.) et des différents frais…

Pour comparer le fardeau fiscal global des Québécois, on peut utiliser l’indice du  « jour de la libération fiscale », c’est-à-dire le nombre de jours qu’il faut aux contribuables pour payer l’ensemble des taxes et impôts aux différents paliers de gouvernement.  Voici ce qu’on obtient pour l’Amérique du Nord.

Fiscalité Québec

Le Québec se classe à l’avant-dernière position, devancé uniquement par Terre-Neuve.  Ce n’est la pire place au classement, mais c’est à des années-lumières du paradis fiscal décrit par l’IRIS.  De plus, c’est au Québec que le fardeau fiscal a le plus augmenté depuis la fin de la récession (2009), 12 jours supplémentaires pour la libération fiscale, la pire performance au Canada.  Une fois les hausses d’impôts de maman Pauline comptabilisées, le Québec risque de se retrouver dans le fond du classement.

Mais le « jour de la libération fiscale » ne raconte pas toute l’histoire, il ne tient pas compte de l’impôt payé par les corporations, un fardeau fiscal qui est indirectement payé lui aussi par les contribuables.  Mais un indice calculé par l’Institut Fraser, à partir des revenus fiscaux totaux du gouvernement en proportion du PIB, permet de régler ce problème.  Voici ce que l’on obtient (10 représente la meilleure note, 0 la pire):

Fiscalité Québec

Le Québec se classe…  bon dernier !

On est loin du paradis fiscal décrit par l’IRIS…

Sources:
Fraser Institute
Canadians Celebrate Tax Freedom Day on June 11, 2012
Economic Freedom of North America 2012

Tax Foundation
Data: Tax Freedom Day