Antagoniste


27 mars 2013

Les extrémistes américains Coup de gueule Économie États-Unis Gauchistan Hétu Watch

Rules For Radicals Quand on compare la politique américaine à la politique canadienne, on nous dit toujours de faire attention dans nos comparaisons puisque le parti démocrate, à gauche sur l’échiquier politique américain, est plus à droite que notre parti conservateur, à droite sur l’échiquier politique canadien.

Vraiment ?

Imaginez si la semaine dernière, Jim Flaherty avait déposé un budget dans lequel on n’aurait pas prévu attendre le déficit zéro au cours des 10 prochaines années.   Le ministre conservateur aurait sans doute été critiqué de toute part.  On peut présumer qu’il aurait même été la cible des attaques des députés néo-démocrates qui, bien que sympathiques à l’idée de faire quelques déficits, ne seraient jamais assez fous pour proposer 10 années supplémentaires de déficit sans espoir d’équilibrer le budget.  Plus près de nous, même le péquiste Nicolas Marceau n’aurait jamais osé évoquer la possibilité d’une décennie supplémentaire de déficit lors de son dernier budget.

En bref, avoir comme politique économique d’enligner 10 années de déficit au terme duquel on n’atteint même pas le déficit zéro serait une idée qui serait indéfendable au Canada et au Québec, et ce, même chez la gauche.

Pourtant, c’est exactement ce que les démocrates ont proposé la semaine dernière lorsqu’ils ont accouché de leur premier budget en 4 ans: 10 années supplémentaires de déficit (malgré une hausse d’impôts salée) sans retour au déficit zéro !  Si on cherche des extrémistes aux États-Unis ce n’est pas du côté du Tea Party qu’il faut regarder, mais chez les démocrates.  D’ailleurs, le budget du Tea Party signifie un retour à l’équilibre budgétaire en 2023 seulement, même ici cette proposition serait inacceptable tant pour la gauche que pour la droite.

Cela montre à quel point le parti démocrate est devenu radical et idéologue depuis l’arrivée de Barack Obama.


27 mars 2013

Le pétro-socialisme Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Si l’Alberta est riche grâce au pétrole, pourquoi cette province est maintenant obligée de faire des coupures ?  Telle est la question sur les lèvres de la gauche depuis quelques semaines…

Pour répondre à cette question, allons voir ce que disent les chiffres, le résultat risque d’en surprendre plus d’un…

Pétro-Socialisme

Dans un premier temps, j’attire votre attention sur les programmes d’austérité mis en place par Lucien Bouchard, Mike Harris et Ralph Klein.  L’ampleur varie d’une province à l’autre, mais on peut voir un effort évident pour réduire les dépenses publiques, spécialement en Alberta et en Ontario.

Mais revenons sur le cas particulier de l’Alberta.  Cela peut étonner, mais au début des années 80, cette province dépensait plus que le Québec et beaucoup plus que la frugale Ontario.  Au début des années 90, l’arrivée de Ralph Klein, conjuguée à une baisse spectaculaire des prix du pétrole, engage la province sur le chemin de l’austérité.  Coupure soutenue des dépenses publiques au point où l’Alberta rejoint presque l’Ontario.  Mais, à partir des années 2000, la machine s’emballe et les dépenses explosent.  Cette période coïncide aussi avec l’augmentation du prix du pétrole et l’exploitation à grande échelle des sables bitumineux.

Les chiffres de Statistique Canada, qui s’arrêtent à 2009, montrent que l’Alberta avait presque rejoint le Québec !  Il est fort probable que dans les années qui ont suivi l’Alberta a rejoint sinon dépassé le Québec puisque l’arrivée du Wild Rose a poussé le parti conservateur au centre-gauche de l’échiquier politique.  Lors de la dernière campagne, Alison Redford avait une plate-forme électorale très généreuse.

La question de départ était la suivante: si l’Alberta est riche grâce au pétrole, pourquoi cette province est maintenant obligée de faire des coupures ? La réponse est assez simple: l’Alberta a été aveuglée par ses revenus pétroliers et la province s’est mise à trop dépenser.  L’Alberta n’a pas un problème de revenus, elle a un problème de dépenses.  Le pétrole a tendance à rendre les politiciens fous.  L’euphorie créée par l’exploitation de cette ressource fait en sorte que chaque nouveau dollar qui entre dans les coffres du gouvernement grâce à cette ressource sert de prétexte pour en dépenser 2…

C’est peut-être un aspect positif des moratoires péquiste sur le gaz de schiste.  La journée où le Québec exploitera cette ressource, chaque nouveau dollar qui va entrer dans les coffres du gouvernement sera dépensé plusieurs fois dans une multitude de programmes sociaux inutiles.  Comme pour l’Alberta, la manne des ressources naturelles pourrait se traduire par une détérioration des finances publiques.  Pour un politicien, le pétrole représente l’excrément du diable

Source:
Statistique Canada
Comptes économiques provinciaux et territoriaux : tableaux de données


27 mars 2013

L’équivalent de la kryptonite pour la mafia ! Économie Québec Revue de presse

MIT Technology Review

-

Self-Healing Concrete Uses Sunlight to Fix Its Own Cracks
MIT Technology Review

Even the tiniest cracks on the surfaces of concrete structures can lead to big problems if they aren’t immediately repaired. Now researchers have demonstrated a sunlight-induced, self-healing protective coating designed to fix cracks on the surface of concrete structures before they grow into larger ones that compromise structural integrity.

More resilient concrete structures like bridges and overpasses could save governments billions of dollars in annual expenses on repairs and maintenance. In recent years, a growing field of research has focused on developing self-healing mechanisms for a range of materials, concrete included. The authors of a new paper published in ACS Applied Materials and Interfaces say their demonstrated technology represents the first example of a self-healing protective coating for concrete.

The new coating contains polymer microcapsules, filled with a solution that, when exposed to light, turns into a water-resistant solid. The idea is that damage to a coated concrete surface would cause the capsules to break open and release the solution, which then would fill the crack and solidify in sunlight.

Du béton qui se répare lui-même grâce à la lumière du soleil. C’était mon clin d’oeil à la commission Charbonneau !


25 mars 2013

Un slogan économique… Coup de gueule Économie Québec

Québec NationalismeEn fin de semaine avait lieu le conseil général de la CAQ qui a culminé avec le dévoilement du « Projet Saint-Laurent », un machin qui va engloutir des fonds publics en subventions et travaux d’infrastructure.  Autrement dit, rien de bien nouveau sous le soleil…

Question de m’amuser un peu, j’ai imaginé qu’elles auraient pu être les discussions qui ont mené à l’élaboration de ce « Projet Saint-Laurent ».  J’ai l’impression que mon scénario est assez proche de la réalité…

Conseiller politique #1: La prochaine élection arrive à grands pas, nous devons absolument nous trouver un thème pour nous démarquer.

Conseiller politique #2: Nous pourrions parler d’économie, c’est gagnant de parler d’économie en ce moment !

Conseiller politique #1: Bonne idée, nous pourrions annoncer un vaste plan de réduction des impôts, des taxes, de la paperasse et de la réglementation pour les entreprises !

Conseiller politique #2: Mauvaises idées.  Baisser les impôts ça ne permet pas de couper des rubans ou de faire de bons photo-ops, c’est trop impersonnel, trop vague, trop abstrait et difficile à vendre à la population, pas assez émotif.  Les gens ne verront pas l’utilité.  En plus, ce n’est jamais vendeur au Québec de rendre la vie trop facile aux entrepreneurs.

Conseiller politique #1: Ouais, tu as raison…  Que devons-nous faire alors ?

Conseiller politique #2: Nous ferons ce qu’on fait toujours au Québec quand on veut parler d’économie, nous allons annoncer un programme de subventions et de dépenses publiques !  On ne change pas une formule gagnante.  C’est simple, direct et facile à comprendre pour les électeurs.

Conseiller politique #1: Génial, si c’est l’État qui subventionne et qui paye, nous pourrons décider quel type d’entreprises nous voulons et où nous les voulons.  Si on ne fait que baisser les impôts, les entreprises pourront faire ce qu’elles veulent.  Non seulement nous ne pourrons pas en prendre tout le crédit, mais en plus on ne peut pas faire confiance aux entrepreneurs pour choisir des projets économiques structurants qui sont porteurs d’avenir et profitables au bien commun.  La classe politique doit garder le contrôle sur tout ça, contrairement aux entrepreneurs nous sommes élus, donc nous savons ce qui est bon pour la société.

Conseiller politique #2: Oui, il est plus facile de vendre un projet avec un plan quinquennal, cela impressionne et rassure les gens de savoir que nous pouvons planifier le développement économique en tirant sur les bons leviers.  Les Québécois aiment quand le gouvernement fait des projets de société. Par contre, juste donner des subventions et dépenser de l’argent ce n’est pas sexy, il faut trouver un slogan accrocheur.  Que dis-tu de « Projet St-Laurent » ?

Conseiller politique #1: Fantastique.  Tout le monde sait ce qu’est le St-Laurent, tout le monde aime le St-Laurent, en plus on peut y ajouter un spin nationaliste en disant que les Québécois vont se réapproprier leur fleuve.

Conseiller politique #2: Tu as tout compris.  On a un slogan accrocheur qu’on pourra vendre avec de belles images du fleuve qui s’adresseront aux émotions des électeurs.  Voilà comment on fait du développement économique au Québec.


25 mars 2013

Le « fonds » du baril… Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec

C’était prévisible, les « élites » politiques et médiatiques ont toutes dénoncé la décision du gouvernement Harper de couper dans les crédits d’impôt des fonds de travailleurs, notamment le Fonds de solidarité FTQ et le Fondaction de la CSN.  Pour ma part, je constate que le gouvernement Harper a eu le courage de faire ce qu’aucun politicien québécois n’a eu le courage de faire, c’est-à-dire déplaire aux sacro-saints syndicats.

Un des arguments les plus utilisés pour défendre les fonds des travailleurs veut que ces vaches sacrées soient devenues des moteurs économiques essentiels à la survie et au développement des PME (exemples ici et ici).

Vraiment ?  Allons voir ce que disent les chiffres…

Voici le nombre d’emplois dans les PME par 1 000 habitants dans chacune des provinces.

FTCul

FTCul

Pour Industrie Canada, les PME sont des industries qui comptent moins de 500 employés.

L’Alberta, l’Ontario et l’Île-du-Prince-Édouard ont tous couper leurs crédits d’impôts aux fonds de travailleurs.

Si le Fonds de solidarité FTQ et le Fondaction de la CSN ont été des outils de développement des PME, cela ne se voit pas dans les chiffres.  Dans tous les classements, le Québec est à la traîne.  Donc quand on voudra vous faire croire que le Québec est devenu une pépinière à PME grâce aux Fonds de travailleurs, vous saurez quoi répondre.

Cliquez ici pour lire la suite »


25 mars 2013

Les carrés rouges vénézueliens Gauchistan Revue de presse Venezuela

USA Today

-

Chavez backers, protesters clash in Venezuela
USA Today

Student protesters marching to protest against what they perceive as bias by Venezuela’s electoral council clashed on Thursday with supporters of the late President Hugo Chavez.

« We are here to demand fair and clean elections, » said Juan Urdaneta, a student leader who traveled hundreds of miles from the western state of Zulia to participate in the demonstration. The protesters marched behind a sound truck playing the national anthem into downtown Caracas, chanting and blowing plastic horns.

Police in riot gear blocked off the avenue leading to the National Electoral Council in downtown Caracas. About 100 government supporters quickly gathered and began throwing rocks and bottles at the students.

It was unclear how many people had been injured, but student leader activist Francisco Rodriguez said at least 10 people from his side had been hurt, most of them hit with rocks.

The students were demanding the electoral council eliminate requirements that voters have their fingerprints recorded before voting and that it prevent the government from seizing television and radio airwaves at will to allow acting president Nicolas Maduro to promote his candidacy.

Des étudiants vénézuéliens qui défient un gouvernement liberticide…

Ironiquement, les carrés rouges québécois sont de grands admirateurs d’Hugo Chavez… Qui se ressemble s’assemble !


21 mars 2013

Une heure pour le progrès ! Économie En Images Environnement International

Ce samedi aura lieu la fête des réactionnaires qui, une fois de plus, célébreront la grande noirceur lors de l’événement « Une heure pour la terre ».  Entre 20h et 21h, les ennemies du développement humain fermeront leurs lumières pour une période de 60 minutes.

Ironiquement, une recherche, publiée la semaine dernière de l’université Cornell, indique que l’intensité lumineuse d’une région représentait un excellent indicateur de développement économique.  Histoire de réaliser à quel point l’humanité a progressé depuis la mise en place des mécanismes de mondialisation (fondation de l’Organisation Mondiale du Commerce, au début des années 90), voici une comparaison réalisée dans quelques régions du monde pour l’année 1992 et 2009:

Et la lumière fût !

Mais n’allez surtout pas croire que ceci pourra convaincre un membre du clergé vert qu’il est dans l’erreur.  Les membres de l’église malthusienne estiment que c’est aux pays occidentaux de régresser au niveau des pays en voie de développement et non pas aux pays en voie de développement de progresser au niveau des pays occidentaux.  Pour la gauche « progressiste », l’avenir du monde passe par une… régression !

Ce samedi mes lumières resteront ouvertes, car moi je vais célébrer le progrès !

Source:
MIT Technology Review
Global Night Light Patterns Reveal Economic Shift to the East


21 mars 2013

Le déclin tranquille (XIX): les emplois de qualité Canada Économie En Chiffres Québec

Voici une série de billets qui sera consacrée au déclin économique du Québec. Toutes les semaines, deux indicateurs économiques seront juxtaposés, histoire de voir dans quelle direction le Québec évolue…

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait à la proportion des emplois à temps partiel et à la population totale:

Déclin tranquille

On sera tous d’accord pour dire qu’un emploi à temps plein est de loin préférable à un emploi à temps partiel.  Partant de ce constat, on peut voir qu’en 1976, le Québec était un premier de classe, une terre d’excellence.  En 1976, bien que la population québécoise représentait que 27,3% de la population canadienne, seulement 18,8% de tous les emplois à temps partiel au Canada se trouvaient au Québec.

Et puis est venu le déclin tranquille…

En 2012, le Québec n’est pas devenu la pire des provinces, mais une province moyenne.  En 2012, la population québécoise représentait que 23,1% de la population canadienne et 22,9% de tous les emplois à temps partiel au Canada se trouvaient au Québec.

Prions pour que le Québec maintienne sa position moyenne, car revivre des périodes de déclin similaires à celles vécues dans les années 70 et 2000 pourrait s’avérer catastrophique.

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0087

À lire aussi:


21 mars 2013

Il fait tellement chaud qu’il fait froid Coup de gueule Environnement International Revue de presse

Toronto Star

-

Ranulph Fiennes pulls out of Antarctic trek after suffering severe frostbite
Toronto Star

British explorer Ranulph Fiennes pulled out of an expedition to cross Antarctica during the region’s winter after developing frostbite — a bitter disappointment for an adventurer who had spent years preparing for one of the last great polar challenges.

“The condition is such that he has very reluctantly decided … to withdraw from Antarctica while the possibility to do so still exists, before the onset of the Antarctic winter,” the expedition said in a statement.

Fiennes, who has been going where others fear to tread for decades and in 2009 became the oldest person to summit Mount Everest, already is missing parts of his fingers on his left hand because of frostbite suffered on a North Pole expedition a decade ago.

The team is working toward evacuating Fiennes from Antarctica, but that evacuation is being hampered by a blizzard. The team said he was transported by snowmobile to the Princess Elisabeth Station, about 70 kilometres from his current position. From there, he will be flown to Novo to get a connecting flight to Cape Town in South Africa.

Voici ce qu’on peut lire sur le site de Standard Chartered (une banque), un des commendataires de cette expédition:

« The crossing of the Antarctic will start on 21 March 2013 and finish by 21 September 2013. While conquering this final frontier of polar exploration, the expedition also aims to make a significant contribution to our understanding of global warming and its impact on the polar ice caps. »

Des histoires comme ça, ça ne s’invente pas !


20 mars 2013

Solidarité québécoise Canada Gauchistan Québec

Socialisme

Quand on demande aux Québécois s’ils éprouvent un fort sentiment d’appartenance pour leur communauté locale, 55,3% répondent par l’affirmative. Cela peut sembler élevé, mais sachez que c’est la plus faible proportion enregistrée dans les dix provinces canadiennes ! À l’échelle nationale, 64,8% répondent favorablement.

La province qui a fait de la solidarité une valeur fondamentale se retrouve donc à être la moins solidaire de toute… Ce résultat ne devrait surprendre personne, car au Québec cette solidarité est devenue synonyme d’étatisme. Le meilleur moyen pour que personne ne s’occupe de quelqu’un ou de quelques choses est de dire que dorénavant le gouvernement s’en occupera.

Un gauchiste qui se noie demande l’aide du gouvernement; le droitiste demande l’aide de son voisin… Un droitiste qui voit quelqu’un se noyer offre son aide; le gauchiste passe son tour en disant « le gouvernement s’en occupera »… Vous aurez deviné que le Québec est à gauche, très à gauche… La gauche et la droite n’ont pas la même conception de la solidarité. Pour les gauchistes la solidarité c’est quelque chose qui vient des fonctionnaires alors que pour la droite la solidarité c’est quelque chose qui vient du coeur. La solidarité des droitistes implique un engagement personnel alors que la solidarité des gauchistes implique une déresponsabilisation puisqu’on demande aux autres (le gouvernement) de s’en occuper.

Concrètement, cela se voit avec les CCCPE. Avant l’arrivée des CCCPE, les gens pouvaient compter sur leur communauté pour faire garder leurs enfants: grands-parents, voisins, amis, membres de la famille… Mais en l’espace de 15 ans, l’action du gouvernement a progressivement érodé ce tissu social au point de le disloquer complètement. Aujourd’hui, les fonctionnaires ont remplacé cette communauté… Il est plutôt difficile d’éprouver un sentiment d’appartenance envers un fonctionnaire…

« On ne peut qu’être frappé par l’importance de la générosité privée dans des pays libéraux comme les États-Unis. On l’a un peu oublié en Europe, à cause de l’État providence. On y devient égoïste, parce que c’est à l’État de s’en occuper et qu’on paie suffisamment d’impôts pour cela… L’État détruit tout, même les sentiments altruistes. » -Pascal Salin, économiste français

Source:
Statistique Canada
Tableau 105-0501


20 mars 2013

Fair & Balanced En Chiffres États-Unis Gauchistan Hétu Watch

Si je vous demande quel réseau d’information aux États-Unis favorise le plus l’opinion au détriment des faits, vous me répondrez quoi ?

Probablement Fox News, ce réseau diabolisé par les médias d’ici est d’ailleurs…

Mais est-ce vraiment le cas ?  Voici les résultats d’une étude du Pew Research Center sur le type de nouvelles diffusées par Fox News, CNN et MSNBC:

Fox News

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la palme ne revient pas à Fox News. La palme revient plutôt à MSNBC qui est, et de très loin, le réseau le plus idéologique aux États-Unis. Incidemment, MSNBC est aussi le réseau de la gauche radicale.  Durant la dernière élection, MSNBC est aussi le réseau qui a eu la couverture la plus biaisée.

Comment MSNBC a-t-elle pu devenir aussi idéologique sans recevoir la même volée de bois vert que Fox New ?  C’est simple, MSNBC est de gauche et pour la gauche, l’idéologie, c’est comme les flatulences: seulement les autres en ont et si un jour la gauche devait en avoir, elles ne sentiraient rien…

La prochaine fois que l’on vous dira que Fox News n’est pas un réseau d’information digne de ce nom, vous saurez quoi répondre.

Source:
Pew Research Center
The Changing TV News Landscape


20 mars 2013

Taxer le carbone, une autre mauvaise idée ! Économie Environnement International Revue de presse

The Daily Telegraph

-

Australia: record company closures, many blame carbon tax
The Daily Telegraph

The carbon tax is contributing to a record number of firms going to the wall with thousands of employees being laid off and companies forced to close factories that have stood for generations.

Soaring energy bills caused by the Government’s climate change scheme have been called the « straw that broke the camel’s back » by company executives. New data from the corporate regulator reveals insolvencies have hit a record high over the past 12 months.

The Australian Securities & Investments Commission reports there were 10,632 company collapses for the 12 months to March 1 – averaging 886 a month – with the number of firms being placed in administration more than 12 per cent higher than during the global financial crisis. While the high Australian dollar is seen as the main factor behind manufacturing closures, experts say the carbon tax is adding to increasing cost burdens for many firms struggling to stay afloat.

For companies which have exposure to energy, and other factors which are affected by the carbon tax in a significant way, the carbon tax and the costs related to it are having a significant impact on the ability of these companies to continue.

Mais n’allez surtout pas croire que vous allez être capable de convaincre un prêtre du clergé vert que taxer le carbone est une mauvaise idée puisque cela peut pousser des entreprises vers la faillite, puisque pousser des entreprises à la faillite est précisément le but recherché par les écologistes.


19 mars 2013
19 mars 2013

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (12-18 mars) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Pour ceux qui ont raté l’info, je tiens à rappeler que la semaine dernière on a appris à la commission Charbonneau que des cadres de SNC-Lavalin ont versé 569 925 dollars au PLQ et 476 945 dollars au PQ entre 1998 et 2010.

Source:
Influence Communication


19 mars 2013

Quand le gouvernement s’en mêle… Coup de gueule Économie États-Unis Revue de presse

The Weekly Standard

-

The Senate barbershop gets a trim
The Weekly Standard

The barbershop of the U.S. Senate has run deficits of approximately $350,000 a year for each of the last 15 years. So Senate sergeant at arms Terry Gainer has decided to try out a new model, one that has looked rather unfashionable during the Obama era: privatization.

Gainer has tried to trim Senate Hair Care Services for the past few years. Now the political climate troubling everyone else on Capitol Hill is allowing him to move faster than he anticipated towards privatizing it completely.

The sequestration’s required spending cuts provide convenient cover. Gainer is offering early retirement to all eligible employees, hoping to replace them with independent contractors. Four employees have already accepted the offer, and they plan to retire in the next 60 days. Gainer likens these “buyouts” to those that corporations often make. He has no timeline for complete privatization, but is determined to see it through.

Comment un salon de barbier peut-il faire 5 250 000 dollars de déficit en 15 ans… Chose certaine, c’est uniquement possible si le salon de barbier est la propriété du gouvernement.

Pour reprendre les mots de Milton Friedman:

« Si vous donniez la responsabilité de la gestion du Sahara à un gouvernement, au bout de 5 ans il y aurait une pénurie de sable »