Le Journal de Montréal

-

Une personne est arrêtée et quatre perquisitions
Le Journal de Montréal

La GRC a procédé mercredi à quatre perquisitions et, la veille, à une arrestation dans le cadre de son enquête sur l’explosion d’une bombe dans un centre de recrutement des Forces canadiennes à Trois-Rivières, survenue en juillet 2010.

Les perquisitions ont eu lieu dans la région de Montréal, de Saguenay, dans l’arrondissement Saint-Hubert de Longueuil et dans les locaux de l’association étudiante du Collège Lionel–Groulx, situé à Sainte-Thérèse.

Outre l’attentat à la bombe dans un centre de recrutement des Forces canadiennes à Trois-Rivières en 2010, le groupe aurait affirmé être responsable d’avoir vandalisé un pylône d’Hydro-Québec en Estrie, en décembre 2004. En 2006, le groupe aurait également revendiqué l’explosion de la voiture d’un porte-parole de l’Institut canadien des produits pétroliers.

Un étudiant en Art n’ayant pas voulu révéler son identité par peur de représailles de la GRC a exprimé son indignation après s’être vu repoussé à l’extérieur du local étudiant, lui qui venait de déverrouiller la porte pour les policiers.

Nombre de perquisitions dans un local d’une association étudiante en lien avec un attentat à la bombe: 1. Nombre de perquisitions au RLQ en lien avec un attentat à la bombe: 0. Alors, amis gauchistes, la prochaine fois que vous voudrez diaboliser la droite, gardez-vous une petite gêne.