Antagoniste


27 février 2013

Un réseau de petites règles compliquées Philosophie Québec

État-Providence

Citation d’Alexis de Tocqueville que je dédie à l’Office québécois de la langue française…

« Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société tout entière; il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient faire jour pour dépasser la foule; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse; il ne détruit point, il empêche de naître; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger. »


27 février 2013

Diplômes à rabais Canada Économie En Chiffres Québec

Au Québec, il en coûte en moyenne 2 613$ pour une année d’étude en médecine.  Voici comment se compare le Québec aux autres provinces:

Médecine Socialiste

Au Québec, un médecin gagne en moyenne 253 539$ par année.  Voici comment se compare le Québec aux autres provinces:

Médecine Socialiste

Si on considère que pour obtenir un MD il faut 4 années d’étude, cela représente 10 452$ en frais de scolarité au Québec. Considérant que le salaire d’un médecin sera de 253 539$, pour payer son MD un médecin québécois devra travailler l’équivalent de 0,04 an, soit 15 jours de travail (en admettant qu’il travaille 365 jours par an).  Voici comment se compare le Québec aux autres provinces:

Médecine Socialiste

Maintenant, essayer de me convaincre que les frais de scolarité en médecine ne pourraient pas être augmentés…  Surtout au Québec…

Sources:
Statistique Canada
Tableau 477-0021

ICIS
Base des données nationale sur les médecins, 2010-2011


27 février 2013

Obama, maitre manipulateur Coup de gueule États-Unis Revue de presse

Politico

Obama, the puppet master
Politico

President Barack Obama is a master at limiting, shaping and manipulating media coverage of himself and his White House.

The president has shut down interviews with many of the White House reporters who know the most and ask the toughest questions. Instead, he spends way more time talking directly to voters via friendly shows and media personalities. Why bother with The New York Times beat reporter when Obama can go on “The View”?

At the same time, this White House has greatly curtailed impromptu moments where reporters can ask tough questions after a staged event — or snap a picture of the president that was not shot by government-paid photographers.

“The way the president’s availability to the press has shrunk in the last two years is a disgrace,” said ABC News White House reporter Ann Compton, who has covered every president back to Gerald R. Ford. Kumar, who works out of the White House press room and tallies every question a journalist asks the president, has found that in his first term Obama held brief press availabilities after photos ops or announcements one-third as often as George W. Bush did in his first term — 107 to Bush’s 355.

On ne risque pas de lire ce genre de chose dans les médias québécois…