Modèle SuédoisAvonova Sverige: compagnie suédoise, cotée en bourse, qui a réalisé des revenus de 53 millions de dollars en 2011.

Capio: compagnie suédoise détenue par un fonds d’investissement privé qui a réalisé des revenus de 1,6 milliard en 2011.

Feelgood Svenska: compagnie suédoise, cotée en bourse, qui a réalisé des revenus de 101 millions de dollars en 2011.

Global Health Partner: compagnie suédoise, cotée en bourse, qui a réalisé des revenus de 106 millions de dollars en 2011.

Orasolv: compagnie suédoise, cotée en bourse, qui a réalisé des revenus de 10 millions de dollars en 2011.

Qu’ont en commun toutes ces compagnies suédoises ?  Elles administrent des hôpitaux en Suède !

Les gauchistes québécois aiment bien répéter que le gouvernement suédois, contrairement au Québec, a mis l’accent sur un réseau public de santé.  Ce qu’on ne dit pas par contre, c’est que le gouvernement suédois paye pour que les gens se fassent soigner dans des hôpitaux privés !  Puisque les patients sont libres de se faire soigner dans l’établissement de leur choix, les hôpitaux sont compétition pour offrir le meilleur service possible à leurs clients, tout le monde y gagne, y compris le contribuable !

En Suède, s’il est normal d’avoir des hôpitaux privés cotés en bourse qui font du profit en soignant des malades,  les médias parleraient probablement de la venue du quatrième Reich si un politicien québécois proposait un tel système…  Au Québec, c’est la gauche qui est ultra-conservatrice et ultra-réactionnaire, au nom de l’idéologie, rien ne doit changer.

P.-S. La plupart de ces compagnies suédoises administrent aussi des hôpitaux dans les autres pays européens et dans ces pays personne ne se plaint d’être soigné par des « maudits étrangers ». Imaginez la réaction des Québécois si, non seulement, il y avait des hôpitaux privés au Québec, mais qu’en plus ces hôpitaux étaient détenus par des Américains…

À lire aussi: