Tea Party vs. Occupy Wall Street
warrentoons.com

Imaginez un ancien militaire…

Imaginez que cet ancien militaire soit suspecté d’avoir assassiné des policiers et qu’il a signifié son intention de récidiver et de mener une guérilla contre les forces de l’ordre…

Imaginez que sur la page Facebook de cet homme on a retrouvé un manifeste dans lequel on peut lire:

  • que le tueur s’oppose à tout contrôle des armes à feu…
  • que le tueur dénonce les gens qui ont critiqué Mitt Romney…
  • que le tueur dit être en admiration devant le travail de Sarah Palin…
  • que le tueur dit avoir le plus grand respect pour John Boehner…
  • que le tueur souhaite que Marco Rubio soit le candidat républicain en 2016…
  • que le tueur est un grand admirateur du président Bush…
  • que le tueur est contre le mariage gay…
  • que le tueur félicite Fox News et Rush Limbaugh pour leur travail…
  • que le tueur menace Piers Morgan en raison de sa croisade contre les armes à feu…

Si tout ceci était vrai, nous aurions eu droit à une véritable tempête médiatique.  Richard Hétu aurait blogué 24h sur 24, Patrick Lagacé aurait réclamé l’incarcération de la droite à Guantanamo, les médias américains auraient blâmé le discours haineux des républicrétins et sur les réseaux sociaux on aurait accusé le GOP d’être ultra-radical…   Vous voyez le genre, le GOP serait devenu en quelques heures une organisation terroriste…

Pourtant, cette fin de semaine, on a appris qu’un ancien militaire est suspecté d’avoir assassiné des policiers et qu’il a signifié son intention de récidiver et de mener une guérilla contre les forces de l’ordre…

On a aussi appris que sur la page Facebook de cet homme on a retrouvé un manifeste dans lequel on peut lire:

  • que le tueur demande un plus grand contrôle des armes à feu…
  • que le tueur dénonce les gens qui ont critiqué Barack Obama…
  • que le tueur dit être en admiration devant le travail de Michelle Obama…
  • que le tueur dit avoir le plus grand respect pour Joe Biden…
  • que le tueur souhaite qu’Hillary Clinton soit la candidate démocrate en 2016…
  • que le tueur est un grand admirateur du président Clinton…
  • que le tueur est pour le mariage gay…
  • que le tueur félicite MSNBC et ses animateurs de gauche pour leur travail…
  • que le tueur menace Wayne LaPierre et la NRA en raison de leur croisade contre le contrôle des armes à feu…

La réaction des médias ?  Rien…  Au Québec comme aux États-Unis, aucun média d’information n’a jugé bon parler de l’orientation politique du tueur… On ne peut pas avoir un exemple plus frappant de l’état de décomposition avancée du journalisme.  Pour protéger le parti démocrate et ses sympathisantes gauchistes, ils sont prêts à tout.

Pourtant, lors de la tentative d’assassinat de Gabriel Gifford, les médias avaient immédiatement accusé Sarah Palin puisque dans une publicité électorale elle avait dit qu’il fallait « cibler » la circonscription de Mme Gifford, et ce, même si le tueur n’avait aucune revendication politique.

Le biais médiatique ne se mesure pas uniquement dans ce que disent les médias, mais aussi dans ce que les médias ne disent pas…  C’est de cette manière qu’on finit par faire croire aux gens que le GOP est le « stupid party » et que les démocrates représentent la seule option valable…