La PresseImaginez que Mitt Romney soit devenu président le 6 novembre 2012.

Imaginez qu’il soit en train de former son cabinet et que pour occuper le poste de secrétaire de la défense (le patron du Pentagone), Mitt Romney ait jeté son dévolu sur un candidat qui a déjà défrayé les manchettes en raison de ses commentaires homophobes. Imaginez que ce candidat a aussi déclaré dans le passé que l’avortement devait être interdit, même dans les cas de viol. Ce candidat pense aussi que le retour du service militaire obligatoire serait une bonne chose…

Si Mitt Romney avait choisi un pareil candidat comme secrétaire de la défense, quelle aurait été la réaction des médias et des démocrates selon vous ? Nous aurions sans doute eu droit à un concert d’indignation, un drame national sur les chaînes d’information continue et un prétexte à la mobilisation générale chez la gauche…

Pourtant, le candidat homophobe, anti-avortement et partisan du service militaire que je viens de décrire existe bel et bien, il se nomme Chuck Hagel. Hagel n’a pas été nominé par Mitt Romney ou George Bush, mais par… Barack Obama ! Et puisque qu’il a été nommé par Barack Obama, le passé homophobe, anti-avortement et partisan du service militaire n’a pas indigné la gauche ni les médias… Par exemple, voici l’article écrit par l’exécrable Richard Hétu.

Une autre preuve de l’infinie hypocrisie des gauchistes et de leurs sbires médiatique.