Extrait d’un article du Devoir au sujet de la visite de Pauline Marois à New York…

Le Devoir
Pauline Marois cherche à charmer les investisseurs américains

Pour sa première journée à New York et son premier discours important en anglais depuis son élection, la première ministre Pauline Marois a choisi de parler la langue des affaires. « Le Québec est ouvert à l’investissement, Quebec is open for business ! », a-t-elle martelé aux Américains venus l’écouter.

Un Américain qui aurait été charmé par le discours de Pauline Marois et qui aurait décidé d’en savoir plus sur la possibilité d’ouvrir une entreprise au Québec se serait buté à ceci sur le site internet du gouvernement

Only In Quebec

Better loque la prochaine fois.