Le Figaro

-

Gérard Depardieu élit domicile en Belgique
Le Figaro

Gérard Depardieu, un des acteurs les mieux payés du cinéma hexagonal et qui a récemment cumulé les frasques, est désormais domicilié en Belgique, dans un village proche de la frontière française connu pour abriter de riches expatriés.

L’acteur âgé de 63 ans habite désormais à Néchin, a confié le bourgmestre (le maire) d’Estaimpuis, Daniel Senesael, aux sites internet de la RTBF et de RTL. «Il voulait trouver une résidence en Belgique pour échapper a la fiscalité française mais il aurait aussi bien pu s’installer a Bruxelles. Il a voulu quitter Paris, la ville, ses côtés parfois bruyants et trouver un peu de quiétude, de paix et de sérénité», a ajouté le maire au micro de la RTBF.

Le village de Néchin, qui compte 27% de Français, est distant de seulement un kilomètre de Roubaix. Des membres de la famille Mulliez, qui contrôle le groupe de distribution Auchan, y sont domiciliés. De riches Français s’installent en Belgique en raison de la fiscalité particulièrement avantageuse pour les grosses fortunes: il n’y a pas d’impôt sur la fortune ni de taxation des plus-values, et les droits de succession sont plus avantageux qu’en France. Il faut pour cela résider en Belgique, sans pour autant acquérir la nationalité belge.

Bloomberg BusinessWeek

-

Rich Gain as Companies Seek to Beat Obama Tax Increases
Bloomberg BusinessWeek

The wealthy look set to enjoy a windfall in the closing weeks of the year as companies push money out the door to beat the higher tax rates advocated by President Barack Obama.

More than 150 companies, from Costco Wholesale Corp. to Las Vegas Sands Corp. (LVS), have declared special dividends totaling about $20 billion this quarter to avoid anticipated tax increases in 2013, according to data compiled by Bloomberg. Others, including law and private-equity firms, probably will pay bonuses, partnership distributions and commissions early for tax reasons, according to Lou Crandall, chief economist at Wrightson ICAP LLC in Jersey City, New Jersey.

“We’re going to have a big jump in household income in the fourth quarter” said Crandall, whose company is a subsidiary of ICAP Plc, the world’s largest broker of transactions between banks. “It’s going to be in excess of $50 billion.”

Much of that will go to upper-income Americans, the very people Obama has targeted to pay higher taxes.

Imposer un riche à 5% rapporte plus au gouvernement qu’imposer un riche à 50% si celui-ci décide de quitter le pays pour aller vivre dans un autre où le riches sont imposés à… 5% ! Mais cette simple logique comptable est incompréhensible pour la gauche.

On l’oublie souvent, mais s’il y a des paradis fiscaux, c’est forcément parce qu’il y a des enfers fiscaux. Au lieu de faire la lutte aux paradis fiscaux, pourquoi ne pas devenir nous même un paradis fiscal pour les contribuables ?