Antagoniste


27 novembre 2012

L’indépendance de fortune Canada Économie En Chiffres Europe Québec

Il n’en fallait pas plus que l’élection d’un gouvernement indépendantiste… en Catalogne… pour raviver la flamme des nationalistes québécois !

Pour l’occasion, je me suis amusé à comparer les économies des régions européennes avec des mouvements indépendantistes fortement enracinés à l’économie du Québec. Les « geeks » de chiffres devraient apprécier…

Premièrement, je compare le taux de croissance moyen du PIB/habitant entre 2000 et 2009 pour la région indépendantiste et son pays.  Ensuite, je compare l’écart qui existe au niveau du PIB/habitant  entre la région indépendantiste et son pays d’attache pour l’année 2009 (une valeur de 100% indique un PIB/habitant identique entre la région indépendantiste et le pays; une valeur de 120% indique que la région indépendantiste à un PIB/habitant 20% plus élevé que le pays et finalement une valeur de 80% indique que la région indépendantiste à un PIB/habitant 20% moins élevé que le pays).

Indépendance

La Flandre et la Catalogne ont eu une croissance de leur PIB/habitant moins importante que leur pays d’attache respectif, mais au final leur PIB/habitant en 2009 était significativement plus élevé.

Le Pays Basque, de son côté fait mieux que son pays d’attache tant au niveau de la croissance que du PIB par habitant.

Finalement, si l’Écosse a un PIB/habitant légèrement plus faible que son pays d’attache, sa croissance est presque deux fois plus élevée.

Et qu’advient-il du Québec ? Le Québec est la seule région qui est battue par son pays d’attache tant au niveau de la croissance que du PIB par habitant !

À titre indicatif, en 2009, le PIB/habitant du Québec était inférieur de 14,1% à celui du Canada, alors que celui de la Catalogne était supérieur de 16,1% à celui de l’Espagne.

Avant de rêver d’indépendance politique, le Québec devrait plutôt s’affairer à devenir indépendant économiquement, faisant ainsi la preuve que la province sera prête à voler de ses propres ailes…

Sources:
Eurostats
Regional statistics

Sources:
Statistique Canada
Comptes économiques des provinces et des territoires
Tableau 051-0005


27 novembre 2012

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (20-26 novembre) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


27 novembre 2012

Le naufrage français Économie France Gauchistan Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

-

French CEOs: ‘Help!’
Bloomberg BusinessWeek

Over the past few weeks, an extraordinary cry of alarm has risen from chief executives who warn that the French economy has gone dangerously off track. In an interview to be published on Nov. 15 in the magazine l’Express, Chief Executive Officer Henri de Castries of financial-services group Axa warns that France is rapidly losing ground, not only against Germany but against nearly all its European neighbors. “There’s a strong risk that in 2013 and 2014, we will fall behind economies such as Spain, Italy, and Britain,” de Castries says.

On Oct. 28, a group of 98 CEOs published an open letter to Hollande that said public-sector spending, which at 56 percent of gross domestic product is the highest in Europe, “is no longer supportable.” The letter was signed by the CEOs of virtually every major French company.

The outcry is unusual for France Inc., which has tended to lobby behind the scenes and avoid public criticism of the government. Heavy taxes and social charges required to support high government spending have eroded corporate profitability. In the l’Express interview, de Castries says that on average, the government charges incurred by his company for each employee are more than double the employee’s take-home pay.

C’est presque une description du Québec… Il faut dire que le PQ a toujours vu le Québec comme une colonie française. Ne reste plus qu’à espérer que les hommes d’affaires québécois auront le même courage que leurs homologues français !