Antagoniste


15 novembre 2012

Comprendre le monde avec un crayon… Économie En Vidéos Philosophie

Sans le capitalisme, quelque chose d’aussi simple qu’un crayon n’aurait jamais pu voir le jour; la main invisible qui coordonne le travail millions de gens plus efficacement qu’une armée de bureaucrate !  A pencil ? You didn’t build that !


15 novembre 2012

Le prix du radicalisme Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Europe Québec

Daniel Breton, l’ultra-radical ministre de l’Environnement du gouvernement Marois, a encore une fois fait passer son idéologie devant l’intérêt économique des Québécois hier.  Réagissant à une proposition de la société Enbridge d’inverser le flux d’un pipeline existant pour acheminer le pétrole de l’Alberta vers Montréal, il a déclaré:

« Ce que je vois que les Albertains veulent faire avec leur pétrole, c’est de l’amener sur notre territoire sans notre consentement. Il va falloir qu’on regarde ça. Est-ce qu’on est maître chez nous ou pas maîtres chez nous sur notre territoire? C’est ce qu’on va voir. »

On peut dire que le ministre a raté une belle occasion de se taire…  Si on veut envoyer le message aux Albertains que nous sommes « maître chez nous », on pourrait commencer par refuser la part de la péréquation qui vient des sables bitumineux…  Si nos politiciens aiment bien diaboliser les sables bitumineux, vous ne les verrez jamais refuser le chèque en provenance de l’Alberta !

M’enfin, c’est plutôt des conséquences des prix de l’essence qui m’intéressent…

Actuellement, 20,3% du pétrole importé au Québec vient d’Europe plus précisément de la mer du Nord.  Du côté de l’Alberta, cette proportion s’élève à…  0% !  Vous avez bien lu, en ce moment nos raffineries doivent importer du pétrole des quatre coins de la planète, mais elles n’utilisent pas le pétrole albertain pour la simple et bonne raison qu’il n’existe aucun moyen de transport pour l’acheminer ici, d’où l’intérêt d’inverser le flux du pipeline reliant North Westover à Montréal.

En quoi cette décision pourrait-elle avoir un impact sur les prix de l’essence ?  Le prix du pétrole acheté en Europe est fixé sur le marché du « Brent » alors que le prix du pétrole albertain est fixé sur marché « West Texas Intermediate » (WTI).

Voici la différence de prix entre un « baril de Brent » et un « baril de West Texas Intermediate »:

Pétrole Brent

Depuis le début de l’année 2011, le prix du « Brent » et du « West Texas Intermediate » se sont découplé, si bien que le pétrole en provenance d’Europe est 17,7% plus cher que celui en provenance de l’Alberta. Dans le passé on a déjà attribué la flambée des prix de l’essence au Québec à l’augmentation fulgurante du prix de « baril de brent » par rapport au « baril de WIT ».

Si le pipeline North Westover/Montréal avait été inversé, les raffineurs québécois auraient pu payer le pétrole moins cher, ce qui aurait exercé une pression à la baisse sur le prix de l’essence au Québec !

Mais pour des raisons purement idéologiques, le ministre de l’Environnement a décidé que l’essence au Québec serait chère…  Le prix du radicalisme…  On va sans doute essayer de nous faire croire que c’est un choix de société…

Source:
EIA
Spot Prices


15 novembre 2012

Darwinisme politique Élection 2012 États-Unis Philosophie Revue de presse

Politico

-

Welcome to the Rand Paul evolution
Politico

He’ll push to loosen marijuana penalties, legalize undocumented immigrants and pursue a less aggressive American foreign policy.

In the wake of Barack Obama’s reelection win and ahead of a possible 2016 White House bid of his own, the Kentucky Republican plans to mix his hard-line tea party conservatism with more moderate policies that could woo younger voters and minorities largely absent from the GOP coalition. It’s the latest tactic of the freshman senator to inject the Libertarian-minded views shared by his retiring father into mainstream Republican thinking as the party grapples with its future.

In an interview with POLITICO, Paul said he’ll return to Congress this week pushing measures long avoided by his party. He wants to work with liberal Democratic Sen. Patrick Leahy and Republicans to eliminate mandatory minimum sentences for pot possession. He wants to carve a compromise immigration plan with an “eventual path” to citizenship for illegal immigrants, a proposal he believes could be palatable to conservatives. And he believes his ideas — along with pushing for less U.S. military intervention in conflicts overseas — could help the GOP broaden its tent and appeal to crucial voting blocs that handed Democrats big wins in the West Coast, the Northeast and along the Great Lakes.

En passant, le père de Rand Paul, Ron Paul, a livré son dernier discours comme congressman hier, disponible ici. Ron Paul a été élu pour la première fois en 1976, il a décidé de prendre sa retraite à l’age vénérable de 77 ans.