La Tribune

-

Les investissements dans les énergies vertes au plus bas depuis 2009
La Tribune

Pour expliquer les résultats médiocres de l’investissement réalisés dans le secteur des énergies renouvelables au troisième trimestre 2012, les analystes de Clean Energy Pipeline pointent du doigt la crise de confiance sur les marchés financiers, l’incertitude réglementaire et les baisses de subventions au solaire ainsi que les incertitudes qui pèsent sur l’éolien. La baisse de 30% enregistrée en Asie dans le financement de projets n’a pas arrangé les choses. A 27 milliards de dollars, le financement de projets a baissé de 28% par rapport au trimestre précédent et de 52% par rapport à l’année précédente.

Le capital risque, qui en est à son quatrième trimestre de baisse, a atteint 1,7 milliard de dollars, soit une baisse de 60% par rapport au troisième trimestre 2011. Cet effondrement est essentiellement dû à la disparition des grands projets solaires qui constituaient alors l’essentiel des investissements. Dans ce seul secteur, les investissements n’ont représenté qu’un dixième (soit 108 millions de dollars) de ceux réalisés à l’époque.

Sur les marchés aussi les énergies renouvelables ont souffert, avec un cumul des levées de fonds qui plafonne à 1,1 milliard de dollars, soit la moitié du montant du trimestre précédent et à peine un quart du troisième trimestre 2011.