Antagoniste


8 novembre 2012

Le sable dans l’engrenage des écologistes Canada En Images Environnement

La pollution associée à l’exploitation des sables bitumineux est une chose terrible ! C’est du moins ce que disent les gauchistes…

Voici ce que dit la réalité…

Sable Bitumineux

Vous ne voyez rien ?  C’est normal, car contrairement à ce que raconte Steven Guilbault il n’y a rien à voir…

À lire aussi: Autorégulation 1, Écologiste 0

Source:
Geophysical Research Letters
Air quality over the Canadian oil sands: A first assessment using satellite observations


8 novembre 2012

Le déclin tranquille (IV): les riches Canada Économie En Chiffres Québec

Voici une série de billets qui sera consacrée au déclin économique du Québec. Toutes les semaines, deux indicateurs économiques seront juxtaposés, histoire de voir dans quelle direction le Québec évolue…

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait aux « riches » (revenu de plus de 150 000$) et à la population:

Déclin Québec

Premier constat: sauf rares exceptions, la proportion de « riches » au Québec a toujours été inférieure à la proportion de la population, i.e. les Québécois ont toujours accusé un retard sur les autres Canadiens, notre économie n’a pas produit autant de riches qu’elle aurait pu.

Deuxième constat: malgré les importantes variations (plus importante que j’aurais cru), on peut distinguer 3 phases: 1-un déclin entre 1976 et 1992 (René Lévesque/Robert Bourassa), 2-un rattrapage de 1992 à 2000 (Parizeau/Bouchard) et 3-un déclin de 2003 à 2008 (Charest).

Troisième constat: si la proportion de « riches » en 2010 était équivalente à notre poids démographique, nous aurions 37 205 personnes de plus avec un revenu de 150 000$ et+.

Troisième constat: en aucun moment l’on peut observer une tendance soutenue indiquant que le Québec effectue du rattrapage de son revenu personnel disponible par rapport à la population, globalement depuis 1976 la situation s’est dégradée.

Il faut toujours se méfier des politiciens qui proposent d’augmenter les impôts des « riches », car le Québec étant pauvre en riches et riche en pauvres, ces augmentations d’impôts finissent invariablement dans le portefeuille de la classe moyenne.

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0402

À lire aussi:


8 novembre 2012

Un échec verdoyant Économie Environnement International Revue de presse

La Tribune

-

Les investissements dans les énergies vertes au plus bas depuis 2009
La Tribune

Pour expliquer les résultats médiocres de l’investissement réalisés dans le secteur des énergies renouvelables au troisième trimestre 2012, les analystes de Clean Energy Pipeline pointent du doigt la crise de confiance sur les marchés financiers, l’incertitude réglementaire et les baisses de subventions au solaire ainsi que les incertitudes qui pèsent sur l’éolien. La baisse de 30% enregistrée en Asie dans le financement de projets n’a pas arrangé les choses. A 27 milliards de dollars, le financement de projets a baissé de 28% par rapport au trimestre précédent et de 52% par rapport à l’année précédente.

Le capital risque, qui en est à son quatrième trimestre de baisse, a atteint 1,7 milliard de dollars, soit une baisse de 60% par rapport au troisième trimestre 2011. Cet effondrement est essentiellement dû à la disparition des grands projets solaires qui constituaient alors l’essentiel des investissements. Dans ce seul secteur, les investissements n’ont représenté qu’un dixième (soit 108 millions de dollars) de ceux réalisés à l’époque.

Sur les marchés aussi les énergies renouvelables ont souffert, avec un cumul des levées de fonds qui plafonne à 1,1 milliard de dollars, soit la moitié du montant du trimestre précédent et à peine un quart du troisième trimestre 2011.