Mardi, on a pu lire dans beaucoup de médias québécois une histoire absolument effroyable: une jeune femme noire de 20 ans, immolée par le feu par des ordures se réclamant du KKK.

Cette nouvelle s’est retrouvée à la une des sites internet des principaux médias québécois (Journal de Montréal, La Presse & Radio-Canada):

Élection États-UnisÉlection États-Unis

Élection États-Unis

Sans contredit une bonne histoire pour les médias québécois qui, en la jouant à la une, nous rappelait que l’élection aux États-Unis se déroule sur un fond de racisme…

Le problème ?

Mardi soir, on a appris que c’est la jeune femme qui avait dessiné les graffitis racistes et qui s’était elle-même immolée par le feu

Au moment d’écrire ce billet, ni le Journal de Montréal, ni La Presse n’ont jugé bon publier la conclusion de l’enquête sur leur site.  Par contre, Radio-Canada l’a fait, impossible par contre de savoir si cette histoire a été publiée en une de leur site web.  Mais on sait qu’elle a été deux fois moins partagée sur les réseaux sociaux que l’histoire originale.

Une petite anecdote qui résume assez bien pourquoi il est impossible d’être convenablement informé sur ce qui se passe aux États-Unis en lisant les médias francophones…