Stagflation:
phénomène économique caractérisé par une forte inflation (hausse des prix), parallèlement à une stagnation de la production (croissance économie nulle). Ce type de crise, apparu dans les années 60, découle de l’application des politiques keynésiennes qui prêchaient la relance (politiques inflationnistes) pour lutter contre le chômage.

Pour ceux qui n’ont pas encore réalisé, la stagflation c’est le pire des scénarios pour une économie. Pire qu’une récession, car en plus d’avoir une économie au neutre (stagnation), le coût de la vie augmente (inflation).  Autrement dit, en plus de s’appauvrir, les gens doivent payer plus cher pour subvenir à leurs besoins.

Voici ce qu’on obtient pour le Québec quand on compare l’évolution du produit intérieur brut (PIB) et l’indice des prix à la consommation (IPC) depuis un an (les données les plus récentes datent de juin 2012):

Stagflation Québec

Comme on peut le voir, depuis un an, le coût de la vie (IPC) a augmenté substantiellement, mais l’économie (PIB) est au neutre.  La situation s’est particulièrement détériorée janvier 2012, date à laquelle le gouvernement québécois a augmenté la TVQ !

À titre indicatif, voici la situation dans l’ensemble du Canada:

Stagflation Québec

Au Canada, contrairement au Québec, le trait vert est toujours au-dessus du trait rouge.  Garder en tête que les chiffres sur le Canada sont « contaminés » par ceux du Québec i.e. la situation dans le ROC est plus favorable que le graphique le montre.

Si on ajoute à cette stagflation le climat d’incertitude associé à l’élection du gouvernement péquiste, les prochains mois pourraient être très longs au Québec…

Sources:
Statistique Canada
Tableau 379-0027
Tableau 326-0020

Institut de la statistiques du Québec
Produit intérieur brut par industrie au Québec