Antagoniste


22 octobre 2012

La vie sans le capitalisme Économie En Vidéos Philosophie

Un carré rouge découvre ce que serait sa vie sans le capitalisme… et change d’idée !


22 octobre 2012

Stagflation, tempête parfaite au Québec Canada Économie En Chiffres Québec

Stagflation:
phénomène économique caractérisé par une forte inflation (hausse des prix), parallèlement à une stagnation de la production (croissance économie nulle). Ce type de crise, apparu dans les années 60, découle de l’application des politiques keynésiennes qui prêchaient la relance (politiques inflationnistes) pour lutter contre le chômage.

Pour ceux qui n’ont pas encore réalisé, la stagflation c’est le pire des scénarios pour une économie. Pire qu’une récession, car en plus d’avoir une économie au neutre (stagnation), le coût de la vie augmente (inflation).  Autrement dit, en plus de s’appauvrir, les gens doivent payer plus cher pour subvenir à leurs besoins.

Voici ce qu’on obtient pour le Québec quand on compare l’évolution du produit intérieur brut (PIB) et l’indice des prix à la consommation (IPC) depuis un an (les données les plus récentes datent de juin 2012):

Stagflation Québec

Comme on peut le voir, depuis un an, le coût de la vie (IPC) a augmenté substantiellement, mais l’économie (PIB) est au neutre.  La situation s’est particulièrement détériorée janvier 2012, date à laquelle le gouvernement québécois a augmenté la TVQ !

À titre indicatif, voici la situation dans l’ensemble du Canada:

Stagflation Québec

Au Canada, contrairement au Québec, le trait vert est toujours au-dessus du trait rouge.  Garder en tête que les chiffres sur le Canada sont « contaminés » par ceux du Québec i.e. la situation dans le ROC est plus favorable que le graphique le montre.

Si on ajoute à cette stagflation le climat d’incertitude associé à l’élection du gouvernement péquiste, les prochains mois pourraient être très longs au Québec…

Sources:
Statistique Canada
Tableau 379-0027
Tableau 326-0020

Institut de la statistiques du Québec
Produit intérieur brut par industrie au Québec


22 octobre 2012

La ré-industrialisation par le schiste Économie Environnement États-Unis Revue de presse

The Akron Beacon Journal

Utica shale should trigger manufacturing boom, speaker says
The Akron Beacon Journal

Ohio can leverage its abundant and affordable supplies of natural gas from shale to spark a manufacturing renaissance in the Buckeye State and across the country, American Chemistry Council (ACC) President and CEO Cal Dooley said Thursday at a 21st Century Manufacturing Task Force hearing at a local DuPont facility.

“Ohio is uniquely positioned to capitalize on shale gas development that will kick start its economy, rejuvenate the industrial base and create thousands of jobs,” Dooley testified. Access to untapped supplies of natural gas is one of the most important domestic energy developments in 50 years.

Given its enormous shale gas resources, Ohio, with 43,000 people employed in the chemical industry, is attracting strong interest from ACC member companies looking to expand and build new manufacturing facilities. An ACC study found that a new petrochemical plant in Ohio would generate $7.5 billion in chemical industry output in the state, $1 billion in Ohio wages, $169 million in state tax revenue and 17,000 Ohio jobs in chemistry and supplier industries. Tens of thousands of other manufacturing jobs are supported by the chemical industry. Low-cost ethane has given the chemical industry an enormous advantage over foreign competitors who use a different manufacturing process based on oil.

Mais au Québec, Martine Ouellet et Daniel Breton, les ministres de la régression économique et de l’éco-catastrophisme, ont dit « niet, niet, niet » au gaz de schiste. Au Québec, on est pauvre et on aime ça.

C’est plus facile de blâmer les Albertains pour les ratés de notre secteur manufacturier que de se prendre en main…