Pour certain, le rappel de boeuf contaminé par e.coli en provenance de l’usine XL Food est une preuve que l’autorégulation du secteur privé ne fonctionne pas…

Vraiment ?

Comparons le nombre de décès attribuables aux cas de contamination par e.coli en provenance de l’usine XL Food et le nombre de décès attribuables à la présence de c.difficile dans les hôpitaux québécois et voyons qui du privé ou du public fait la meilleure autorégulation.

Autorégulation XL Food

Comme on peut le voir, c’est plutôt le secteur public, via ses hôpitaux, qui est totalement réfractaire au principe d’autorégulation.  La chose ne devrait pas surprendre personne, les hôpitaux québécois fonctionnent en monopole en dehors des règles du marché…

Du côté des usines comme XL Food, rappelons qu’au Canada, chaque année, 859 000 tonnes de boeuf passent dans les usines de transformation et malgré cette quantité astronomique de nourriture, les cas de contaminations sont rares et les décès le sont encore plus.  Peut-on avoir une plus belle preuve de l’efficacité du principe d’autorégulation du secteur privé ?

P.-S. Si une usine était responsable de la mort de 500 personnes année après année, accepterait-on cette situation?  Probablement pas…  Alors pourquoi l’accepte-t-on pour les hôpitaux?

H/T: @doomdumas

Source:
Institut national de santé publique du Québec
Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec