Cette semaine, hausse record du prix de l’essence à Montréal, le tout accompagné de l’indignation habituelle des automobilistes et des titres populistes dans les médias qui affirment sans gêne « les détaillants se graissent la patte ».

Quelques chiffres pour contextualiser la situation.

Tout d’abord, regardons le prix de l’essence avec les taxes dans chaque province pour la ville la plus populeuse…

Prix Essence Montréal
* Le Canada représente une moyenne des gros marchés.

Quand on regarde les prix avec taxes, Montréal se classe presque ex-aequo en première position avec Vancouver et le prix de l’essence à Montréal est +7,0% plus cher que dans le Canada.  À Calgary, on paye l’essence 25,5¢ de moins le litre !

Maintenant, analysons le prix sans les taxes pour vérifier si l’on observe la même tendance:

Prix Essence Montréal
* Le Canada représente une moyenne des gros marchés.

Quand on regarde les prix avec taxes, Montréal est l’une des villes où l’on paye le moins cher et le prix de l’essence à Montréal est à peine +0,6% plus cher que dans le Canada.  À Calgary, avant taxe, le prix de l’essence est presque identique au prix payé à Montréal, un écart minime de 0,70¢/l.  Avant taxe je vous rappelle que l’écart est de 25,5¢ le litre !

Donc avant les taxes, Montréal est l’une des villes où l’essence est la plus abordable, après taxe, Montréal est l’une des villes où l’essence est la moins abordable.

Voici comment Montréal se compare aux autres au niveau de la taxation:

Prix Essence Montréal

Notons aussi qu’avant taxe, l’essence est moins chère à Montréal qu’à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) et Saint-John (Nouveau-Brunswick), deux provinces qui plafonnent le prix de l’essence…

Source:
Kent Group
Petroleum Price Data