La gauche et la toléranceOuverts d’esprit et tolérants les électeurs démocrates ?

En 2012, on compte 4% d’Américains affirmant qu’ils ne voteraient pas pour un président de couleur noir (proportions similaires chez les électeurs démocrates et républicains). En 1978, cette proportion était de 20%.  On peut voir que les États-Unis ont fait beaucoup de chemin sur les questions raciales.

Par contre, 18% de la population affirme qu’elle ne voterait pas pour un candidat mormon* (la discrimination est significativement plus élevée chez les électeurs démocrates que les républicains).  En 1967, cette proportion était de 17%. En bref, aucun progrès n’a été réalisé…

La gauche répète fréquemment que les républicains se plaisent à critiquer Obama parce qu’ils sont racistes.  Pourtant, les chiffres semblent plutôt indiquer que si le racisme n’est plus un problème important aux États-Unis, la bigoterie est encore très en vogue et, ironiquement, dans la présente campagne électorale c’est le vote de la gauche qui est le plus motivé par l’intolérance.

*Mitt Romney est mormon

Source:
Gallop Poll
Bias Against a Mormon Presidential Candidate Same as in 1967