Le résultat final de l’élection: 54 députés pour le Parti Québécois contre 50 pour le Parti Libéral.  Au chapitre des suffrages exprimés, les péquistes ont obtenu 31,94% des votes contre 31,21% pour les libéraux, un mince écart de 0,73 pt de %. Au final, les deux partis n’auront été séparés que par 31 922 petits votes, c’est un écart plus faible que pour le référendum de 1995 qui a été gagné par l’option du « non » par 54 288 votes.

C’est un résultat bien mince pour un parti qui faisait face à un parti usé et miné par la corruption… Sans la CAQ, le PLQ aurait pu espérer gagner une majorité.

Voici comment se comparent les scores électoraux du PQ et du PLQ depuis 1973:

Élection Québec

Lors de la dernière élection avec 35% du vote le PQ a dû se contenter de l’opposition, en 2012 avec 32% le PQ formera le prochain gouvernement. Mais l’élément le plus important à retenir: depuis l’élection de 1998, le PQ a été incapable de passer la barre du 40%.

Cette incapacité à rallier la population semble devenir la norme plutôt que l’exception pour le PQ et si cette tendance se poursuit cela signifie que pour prendre le pouvoir les péquistes devront s’en remettre à un troisième parti fort capable d’aller chercher des votes chez les libéraux (l’effondrement de l’ADQ en 2003 et 2008 a permis au PLQ de passer la barre des 40%).

En passant, voici le bulletin des sondeurs:

Élection Québec

Ils ont tous sous-estimé de manière importante le vote du PLQ.  On ne pourra jamais le savoir, mais on peut se demander dans quelle mesure les sondages défavorables ont désavantagé les libéraux le jour du vote…

Voici ce que déclarait Jean-Marc Léger le 29 août…

Source:
Directeur Général des Élections du Québec
Résultats > Élections générales