Antagoniste


6 septembre 2012

Le mythe « Robin des bois » Économie En Vidéos États-Unis

En utilisant l’exemple des frais de scolarité, Milton Friedman explique pourquoi il est faux de croire qu’en taxant les riches le gouvernement peut aider les pauvres:


6 septembre 2012

Le PQ, un parti à bout de souffle ? Élection 2012 En Chiffres Québec

Le résultat final de l’élection: 54 députés pour le Parti Québécois contre 50 pour le Parti Libéral.  Au chapitre des suffrages exprimés, les péquistes ont obtenu 31,94% des votes contre 31,21% pour les libéraux, un mince écart de 0,73 pt de %. Au final, les deux partis n’auront été séparés que par 31 922 petits votes, c’est un écart plus faible que pour le référendum de 1995 qui a été gagné par l’option du « non » par 54 288 votes.

C’est un résultat bien mince pour un parti qui faisait face à un parti usé et miné par la corruption… Sans la CAQ, le PLQ aurait pu espérer gagner une majorité.

Voici comment se comparent les scores électoraux du PQ et du PLQ depuis 1973:

Élection Québec

Lors de la dernière élection avec 35% du vote le PQ a dû se contenter de l’opposition, en 2012 avec 32% le PQ formera le prochain gouvernement. Mais l’élément le plus important à retenir: depuis l’élection de 1998, le PQ a été incapable de passer la barre du 40%.

Cette incapacité à rallier la population semble devenir la norme plutôt que l’exception pour le PQ et si cette tendance se poursuit cela signifie que pour prendre le pouvoir les péquistes devront s’en remettre à un troisième parti fort capable d’aller chercher des votes chez les libéraux (l’effondrement de l’ADQ en 2003 et 2008 a permis au PLQ de passer la barre des 40%).

En passant, voici le bulletin des sondeurs:

Élection Québec

Ils ont tous sous-estimé de manière importante le vote du PLQ.  On ne pourra jamais le savoir, mais on peut se demander dans quelle mesure les sondages défavorables ont désavantagé les libéraux le jour du vote…

Voici ce que déclarait Jean-Marc Léger le 29 août…

Source:
Directeur Général des Élections du Québec
Résultats > Élections générales


6 septembre 2012

Le vrai et le faux Élection 2012 États-Unis Revue de presse

The Hill

-

Obama has more fake Twitter followers than Romney
The Hill

President Obama has several times more fake followers on Twitter than Mitt Romney, according to a new Twitter analysis. StatusPeople, a tool designed specifically to check for fake followers, finds that of Obama’s 18.6 million Twitter followers @BarackObama, 41% are fake, 29% inactive, and just 30% « good, » or presumably real users. Romney’s current 857, 260 followers @MittRomney, 12% are fake, 30% inactive and 58% « good. »

StatusPeople works by analyzing a sample of an individual account’s followers rather than measuring the full count, so the website acknowledges that for the very popular Twitter accounts — those with more than 10,000 followers, for instance, such as both Romney and Obama — “the tool will still provide good insight but may better reflect your current follower activity rather than your whole follower base.”

An account with a high percentage of fake followers does not necessarily mean the account owner bought those followers. Spam and fake accounts are a known issue on Twitter and better-known accounts are more likely to attract fake followers.

Pendant ce temps, La Presse se limite à dire qu’Obama est plus populaire que Romney sur twitter car il a plus de followers…