Antagoniste


4 septembre 2012

À voir avant d’aller voter… Canada Élection 2012 En Chiffres Québec

Kébékistan

Vous êtes pas tannés d’être pauvre bande de caves ?

Cette élection sera la plus importante de cette génération. Si par malheur Pauline Marois prend le pouvoir, nous assisterons à une 2e grande noirceur, tant économique que sociale.

Le résultat de cette élection va décider à quoi ressemblera le Québec dans 20 ans, plus que jamais c’est le temps de voter utile pour bloquer le PQ. Si jamais Pauline Marois devient première ministre, au moins dans quelques années vous pourrez regarder vos petits enfants et dire « c’est pas de ma faute, moi j’ai fait ma part pour éviter ça »


4 septembre 2012

La corruption, je me souviens (en supplémentaire)… Élection 2012 Québec

Si vous êtes comme Jean-François Lisée, vous pensez probablement que la corruption au Québec a débuté il y a 9 ans, avec l’arrivée de Jean Charest. Les gens un peu plus intelligents auront sans doute déjà compris que la corruption est aussi vieille que le Québec… Voici une série de billets sur des histoires de corruption qui ont été oubliées… et qui aident à comprendre les événements actuels…

CorruptionJe n’avais pas prévu faire un autre billet sur la corruption et le PQ, mais puisque Guy Chevrette, ancien ministre péquiste, a décidé de faire campagne aux côtés de Pauline Marois ce dimanche, j’ai pensé que ceci pourrait vous intéresser…

Voici ce qu’on pouvait lire dans Le Devoir le 26 mars 2009:

L’ancien ministre péquiste Guy Chevrette connaît M. Accurso, qui est un ami de Marcel Melançon, un ancien collecteur de fonds pour le Parti québécois et qui a présidé l’entreprise Constructions Marton («Mar» pour Marcel et «Ton» pour Tony). Souvent responsable des campagnes annuelles de financement de son parti, M. Chevrette a maintes fois croisé M. Accurso dans les cocktails de financement et a soupé quelques fois avec lui, sans discuter, assure-t-il, des projets de l’entrepreneur. «Il donne à tous les partis politiques. Comme ministre, je rencontrais tout le monde. On dit bonjour, bonjour, mais ce n’est pas toi qui récolte l’argent, qui voit le chèque», a expliqué M. Chevrette au Devoir.

J’ai aussi parlé de Constructions Marton dans ce billet.

À lire aussi:


4 septembre 2012

La frontnationalisation du PQ Coup de gueule Élection 2012 Gauchistan Québec Revue de presse

Maclean's

-

The PQ, identity and the Front National
Maclean’s

Yet as far as the politics of identity are concerned, today’s PQ is certainly more forthright in equating the demise of French language and culture with the influx of immigrants who may not have French as their first language. The argument, put forth by PQ candidate Jean-François Lisée, flies in the face of reality: according to l’Office québécois de la langue française, the number of immigrants learning and living in French has actually increased by over 20 percentage points since 1989; as well, the number of immigrants who speak French upon arrival in Quebec has gone up by nearly 20 percentage points since 2001.

Yet despite all evidence to the contrary, the Parti Québécois continues to trade in the canard that French is regressing on the island of Montreal, and its plan to fix this ‘regression’ has the support of France’s Front National. For the record, Lisée best summarized his belief that immigrants who speak French as a first language are better for Quebec than, say, those who have Mandarin as a mother tongue in the following quote from this interview: “From the moment where there isn’t a majority of people whose first language isn’t French, it means there is no majority to defend it. We can be very attached to our second languages, but I won’t go protest to defend English or Spanish.”

Pour lire le commentaire de Steeve Briois, le secrétaire général du Front National, au sujet des politiques identitaires du PQ, cliquez sur le lien donné dans ce billet.

À l’époque où l’ADQ existait, les médias aimaient bien les associer au Front Nationale, et ce, même si le Front National n’a jamais commenté les politiques de Mario Dumont. Maintenant que le Front Nationale approuve les politiques de Pauline Marois, c’est le silence le plus complet dans les médias francophones…