Antagoniste


26 septembre 2012

Message d’Ayn Rand aux péquistes… Économie En Citations Philosophie Québec

Atlas Shrugged

-

Extrait du roman Atlas Shrugged d’Ayn Rand. John Galt, un des protagonistes principaux, s’adresse à ceux qui diabolisent les riches.

« We’ve heard so much about strikes, and about the dependence of the uncommon man upon the common. We’ve heard it shouted that the industrialist is a parasite, that his workers support him, create his wealth, make his luxury possible – and what would happen to him if they walked out? Very well. I intend to show the world who depends on whom, who supports whom, who is the source of wealth, who makes whose livelihood possible and what happens to who when whom walks out.

There is only one kind of men who have never been on strike in the whole of human history. Every other kind and class has stopped, when they so wished, and have presented demands to the world, claiming to be indispensable – except the men who have carried the world on their shoulders, have kept it alive, have endured torture as sole payment, but have never walked out on the human race. Well, their turn has come. Let the world discover who they are, what they do and what happens when they refuse to function. This is the strike of the men of the mind. This is the mind on strike. »

P.-S. Le PQ a dit vouloir faire payer les riches. Or, sur son blogue, Jean-François Lisée a répété pendant plusieurs années que les Québécois étaient riches…


25 septembre 2012

Antagoniste has left the building!

Après m’être tapé des semaines de 70-80 heures depuis le début de l’été, je suis ENFIN en vacances. Donc, pour les deux prochaines semaines, les mises à jour seront très sporadiques (s’il y en a…).

Par contre, je serai toujours actif sur twitter et je vais continuer à faire la modération des commentaires sur le blogue.


21 septembre 2012

Les squelettes et les placards du PQ Coup de gueule Élection 2012 Québec

Le Conseil Des Ministres du PQ

Lors de la présentation de ses ministres, Pauline Marois a promis d’être « intraitable » sur les questions d’éthique.  Je me suis donc amusé à fouiller dans le passé de certains ministres péquistes pour savoir s’ils étaient tous « intraitables »…

Bernard Drainville: Ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne Président du Comité ministériel de l’identité.  Voici ce qu’on pouvait lire sur Bernard Drainville dans Le Devoir (9 février 2007):

Le journaliste Bernard Drainville a lui-même sollicité le Parti québécois afin d’en porter les couleurs lors des prochaines élections générales, a appris Le Devoir d’une source péquiste sûre.

Or l’aspirant candidat, qui est en congé sans solde de la télévision de Radio-Canada, a affirmé en conférence de presse hier que les premiers pas ont été faits par l’ancien premier ministre Jacques Parizeau.

Faire son entrée dans l’arène politique sur ce qui semble être un mensonge…  Pas très éthique, surtout quand on sait que quelques jours avant de faire le saut avec le PQ, Drainville utilisait son temps d’antenne à Radio-Canada pour critiquer l’ADQ et interviewer André Boisclair, le chef du PQ…

Marie Malavoy: Ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Voici ce qu’on pouvait lire sur Marie Malavoy dans La Presse (26 novembre 1994):

Une étoile montante au sein du gouvernement Parizeau s’est transformée hier en étoile filante. Ministre de la Culture, des Communications et ministre responsable de la Charte de la langue française, Marie Malavoy a démissionné deux mois seulement après avoir été nommée au cabinet.

Mme Malavoy quitte ses fonctions parce qu’elle a, jusqu’à l’an dernier, voté illégalement à plusieurs scrutins, y compris au référendum de 1980. Ce n’est que le 6 octobre 1993 que la démissionnaire, née à Berlin en 1948, mais de nationalité française, a obtenu la citoyenneté canadienne.

Elle a admis connaître les lois électorales et se savait en état de «désobéissance civile».

Voter illégalement et ensuite plaider la « désobéissance civile »…  Éthique intraitable ?

Pierre Duchesne: Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Voici ce qu’on pouvait lire sur Pierre Duchesne dans La Presse (5 juin 2012):

Des rumeurs l’envoyaient en politique active, du côté du Parti québécois, «ce n’est pas fondé» tranche-t-il, soulignant n’avoir aucun projet de faire le saut en politique active. «Je ne suis pas dans un scénario de politique, j’ai été bâti à l’école du journalisme, avec des règles d’éthique. Là je suis plutôt dans le deuil de Radio-Canada», a-t-il conclu.

Pierre Duchesne a nié vouloir faire le saut en politique active, car il avait « des règles d’éthique bâties à l’école du journalisme »…  Un autre journaliste de Radio-Canada qui s’est joint au PQ dans des circonstances plus ou moins éthiques…

Diane De Courcy: Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles Ministre responsable de la Charte de la langue française. Voici ce qu’on pouvait lire sur Diane De Courcy dans le Journal de Montréal (15 avril 2012):

Alors que la Commission scolaire de Montréal fait face à un déficit de plus de 19 M$, les dépenses de sa présidente, Diane de Courcy, ont augmenté de plus de 60% au cours des derniers mois.

Alors de Mme De Courcy a réclamé une somme de 10 070$ en 2010-2011, la note pour ses comptes de dépense s’élève déjà à 16 207$ pour l’année en cours, révèle une compilation effectuée par la Coalition avenir Québec (CAQ).

Et là je ne parle même pas des nombreux cas de moisissure et du taux de décrochage catastrophique dans les écoles de la Commission scolaire de Montréal. Intraitable vous dites ?

Élaine Zakaïb: Ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec. Voici ce qu’on pouvait lire sur Élaine Zakaïb dans L’Actualité (23 mai 2002):

Originalement, le montage financier du projet [relance de la Gaspésia] devait être complété à hauteur de près de 100 M$ par du financement bancaire. C’est à ce sujet qu’il y a entre autres des changements. En effet, le financement bancaire a été réduit à environ 70 M$, explique Hélène Zakaib, une responsable de la relance de l’usine Gaspésia au Fonds de solidarité.

Selon elle, cela ne veut pas dire que les institutions financières ne sont pas intéressées par le projet de relance de la Gaspésia. «Les grands projets sont toujours difficiles à financer», affirme Mme Zakaib. Trois institutions financières auraient été approchées, dont une du Québec. «Mais il n’y aura pas de syndicat financier. On va choisir l’une des trois institutions», dit-elle, tout en précisant qu’une annonce sera faite sous peu.

La réouverture de la Gaspésia est prévue pour 2004. Seulement la moitié des 560 travailleurs en poste en 1998 retrouveront leur emploi.

La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, une ex de la FTQ qui a participé au financement de la relance de la Gaspésia, l’un des plus gros gouffres financiers de l’histoire du Québec… Voilà qui me rend « intraitablement »  rassuré !

Pour terminé, une petite anecdote sur Nicolas Marceau, le ministre des Finances, publié dans Le Devoir (11 avril 2011):

Au PQ, les députés Nicolas Marceau (Rousseau), Marie Malavoy (Taillon) et Sylvain Simard (Richelieu), notamment, voudraient aller dans le même sens que leur ancien collègue. Selon plusieurs sources, ils plaident pour une indexation, voire une hausse des droits de scolarité. «Notre position, c’est que nous sommes favorables à l’indexation, nous croyons que l’indexation au rythme de l’inflation, c’est raisonnable», a déclaré M. Marceau à la mi-mars, à RDI et à TVA.

Espérons que le nouveau ministre des finance aura le courage de de défendre la même position dans les mois à venir !


21 septembre 2012

Pauline Marois et les Nordiques Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Nordiques NationDurant la campagne,  Jean Charest a affirmé, non sans raison, que les perturbations économiques qui résulteraient de l’élection du PQ pourraient compromettre les chances de Québec d’obtenir un club de la NHL.

Mais même si Québec réussit à rapatrier les Nordiques, la chasse aux riches de Pauline Marois pourrait s’avérer un obstacle de taille dans la construction d’une équipe gagnante…

Par exemple, un joueur qui gagne actuellement 2 millions de dollars paye 948 937$ en impôt et son revenu disponible est de 1 051 063$.  Après la réforme Marois, il devra payer 127 300$ de plus en impôt et son revenu disponible sera de 923 763$.  Pour compenser le revenu perdu suite à la réforme Marois, on devrait augmenter le salaire de ce joueur de 300 000$.

Voici ce qu’on obtient pour les différentes classes de salaire:

Nordiques Nation

Les joueurs ne sont pas fous, si on augmente leurs impôts, ils exigeront un salaire plus élevé pour compenser cette perte.  Si un gros marché comme Montréal peut plus aisément absorber ces hausses de salaire, dans un petit marché comme Québec cela pourrait grandement affecter la capacité financière de l’équipe.

En ce sens, voici comment se comparerait Québec au marché de la Floride, Nashville et Dallas, là où les joueurs sont le moins imposés (le bonus salarial que Québec devrait verser à ses joueurs pour avoir le même revenu disponible que dans ces marchés):

Nordiques Nation

Le même exercice, mais avec le Minnesota qui représente la médiane au niveau de l’imposition dans la NHL:

Nordiques Nation

Finalement, l’exercice avec Winnipeg, un petit marché canadien comme Québec:

Nordiques Nation

Somme toute, à cause de la chasse aux riches de Marois, les Nordiques pourraient faire leur entrée dans la NHL avec les deux mains attachées dans le dos !

Source:

Graphic: Hockey havens not necessarily tax havens


21 septembre 2012

Un politiciens avec du jugement (pas au Québec…) Économie Environnement États-Unis Revue de presse

The Akron Beacon Journal

-

Pennsylvania governor attacks anti-drilling activists
The Akron Beacon Journal

Gov. Tom Corbett today attacked anti-drilling activists as the « unreasoning opposition » who accept the nation can land a space vehicle on Mars but don’t believe energy companies can safely harvest gas a mile under the earth’s surface. Corbett, speaking Thursday at a Marcellus Shale industry conference in Philadelphia, touted the economic benefits of shale-gas development and hailed drillers as the « tip of the spear » of a new industrial revolution.

« After all the predictions of disaster and the fearful warnings from people with no understanding of the industry, Pennsylvania is reaping a bounty, » said the Republican governor. « Marcellus has reached into some very old corners of our economy and our state and brought them back to life. »

Corbett said the drillers are here to stay. He said shale gas has already spurred a nascent recovery in Pennsylvania’s manufacturing sector, pointing to Shell’s proposed multibillion-dollar petrochemical plant in western Pennsylvania and a recent deal to prevent a Philadelphia refinery from closing in part by expanding the use of gas from the Marcellus formation, which holds the nation’s largest reservoir of gas.

Pendant ce temps au Québec nous avons des ministres réactionnaires qui ont promis d’interdire l’Exploration et l’exploitation des gaz de schiste et ce peu importe le résultat des études. Un dogmatisme qui a pour conséquence de contribuer à appauvrir le Québec. Pendant ce temps en Pennsylvanie, cette industrie relance l’économie…

En passant dans cet article, on apprend que Shell va ouvrir un gigantesque complexe pétrochimique en Pennsylvanie. Au Québec, Shell a fermé sa raffinerie et vendu ses stations-service il y a quelques semaines.

Pauvre Québec…


19 septembre 2012

L’économie selon les républicains Économie Élection 2012 États-Unis Récession

RécessionEn 2010, les élections de mi-mandat aux États-Unis ont permis à 37 États de se choisir un nouveau gouverneur, une fonction qui se rapproche de celle d’un premier ministre provincial au Canada.

Dans les États qui ont élu un gouverneur républicain en 2012, le chômage a reculé de 15,2% depuis.

Dans les États qui ont élu un gouverneur démocrate en 2012, le chômage n’a reculé que de 9,5% depuis.

Les républicains ont dû comprendre quelque chose qui échappe encore aux démocrates…

Source:
U.S. Bureau of Labor Statistics
Local Area Unemployment Statistics


19 septembre 2012

Le Québec, une économie au neutre… Canada Économie En Chiffres Québec Récession

La gauche aime bien dire que c’est grâce au « modèle québécois » que le Québec a pu s’en tirer mieux que le Canada lors de la dernière récession.  En effet, le Québec n’a pas été aussi malmené que les autres provinces durant la crise.

Mais qu’en est-il depuis la fin de la récession (juin 2009) ?  Comment se compare le « modèle québécois » aux autres provinces lorsque la situation économique redevient normale ?

Voici la réponse:

Modèle Québécois

Depuis la fin de la récession, l’économie canadienne s’est envolée alors que celle du Québec semble prise dans les blocs de départ.  Encore pire, depuis le début de l’année, l’économie canadienne a crû de 0,4% alors que celle du Québec a décru de 0,4% !

Voici comment on pourrait décrire le modèle québécois. En échange d’une économie résiliente pendant quelques mois lors d’une récession qui arrive tous les 20 ans, les gens ont droit à une économie faiblarde tout le reste du temps ! Quelle bonne affaire !

Imaginez que vous placez votre argent dans une compagnie. Durant 19 ans, votre placement obtient un rendement médiocre et finalement, à la 20e année, vous êtes en mesure d’avoir un rendement supérieur au marché. Toute personne normalement constituée considérerait que ce placement a été désastreux.  Mais selon les défenseurs du modèle québécois, le gain de la 20e année suffit à faire oublier les 19 années de vaches maigres.

Sources:
Statistique Canada
Tableau 379-0027

Institut de la statistiques du Québec
Produit intérieur brut par industrie au Québec


19 septembre 2012

Le gouvernement Harper attaque le Québec Canada Iran Revue de presse

The Vancouver Sun

-

Canada a haven for persecuted gay Iranians
The Vancouver Sun

Canada has likely welcomed more than 100 gay refugees from Iran since taking on gay rights in 2009, Immigration Minister Jason Kenney said Friday after his government announced that standing up for gay rights on the inter-national stage would be among Canada’s foreign policy priori-ties going forward.

In a speech before the Montreal Council on Foreign Relations, Foreign Affairs Minister John Baird discussed a range of human rights topics, including Canada’s efforts to combat forced marriages among young girls and the global criminalization and persecution of homosexuals.

A week after severing relations with Iran by pulling Canadian diplomats from Tehran and sending Iranian diplomats in Canada packing, Baird also offered kudos to Kenney for « working to make Canada a safe haven for Iran’s persecuted gay community. »

Kenney said Canada’s efforts included getting about 800 resettled refugees a year out of Turkey, virtually all Iranian.

Homosexuality is punishable by death in Iran, and many gays and lesbians have fled to neighbouring Turkey. There they can file a claim with the United Nations High Commissioner for Refugees, which then works with countries like Canada on resettlement. For a little over a year, Canada has also been assisting sponsored gay refugees with resettlement costs, he said.

On voit bien que le gouvernement Harper n’a aucun respect pour les valeurs québécoises.

Trêve de sarcasme… Mentionnons simplement que bien peu de médias québécois ont jugé bon rapporter cette nouvelle…


18 septembre 2012

La Suisse: des solutions pour le Québec Économie En Vidéos Europe Québec

Qu’est-ce que le Québec peut apprendre du système de santé en Suisse ?

Voici des réponses:

Tous les Suisses ont une assurance de santé et que l’État aide 30% d’entre eux à payer pour cette assurance. Par la suite, les gens peuvent aller se faire soigner à l’hôpital privé ou public de leur choix. Les Suisse ont l’un des meilleur système de santé de la planète.

Pourquoi le Québec n’imiterait-il pas un modèle qui a fait ses preuves ?


18 septembre 2012

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (11-17 septembre) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


18 septembre 2012

Voter avec ses pieds… Économie Élection 2012 États-Unis Revue de presse

The Wall Street Journal

-

U.S. Firms Move Abroad to Cut Taxes
The Wall Street Journal

More big U.S. companies are reincorporating abroad despite a 2004 federal law that sought to curb the practice. One big reason: Taxes.

Companies cite various reasons for moving, including expanding their operations and their geographic reach. But tax bills remain a primary concern. A few cite worries that U.S. taxes will rise in the future, especially if Washington revamps the tax code next year to shrink the federal budget deficit.

« We want to be closer to where our clients are, » says David Prosperi, a spokesman for risk manager Aon, which relocated to the U.K. in April. Aon has told analysts it expects to reduce its tax rate, which averaged 28% over the past five years, by five percentage points over time, which could boost profits by about $100 million annually.

Since 2009, at least 10 U.S. public companies have moved their incorporation address abroad or announced plans to do so, including six in the last year or so, according to a Wall Street Journal analysis of company filings and statements. That’s up from just a handful from 2004 through 2008.

N’en déplaise à la gauche, les corporations votent aussi… Taxer les corporations, c’est tuer la proverbiale poule aux oeufs d’or…


17 septembre 2012

Santé: le modèle suisse Économie En Vidéos Europe Québec

Dans le cadre de son programme de recherche sur les différents systèmes de santé dans le monde, l’Institut économique de Montréal, est allé en Suisse pour constater comment les soins de santé y sont livrés. Tourné à l’été 2012, ce reportage démontre que les établissements privés de santé contribuent grandement à l’efficacité et à l’accessibilité aux soins dans le cadre d’un système de santé universel. Grâce aux témoignages de patients, médecins et gestionnaires, nous découvrons un système de santé basé sur la solidarité et le libre choix, à la fine pointe de la technologie, où le concept même de liste d’attente est inexistant.

Voici un extrait d’un reportage qui sera lancé demain:

Je vous signale qu’en Suisse, personne ne parle de copier le modèle québécois en matière de système de santé…


17 septembre 2012

L’État boulimique Canada Économie En Chiffres Québec

Un État qui dépense sans compter peu importe la situation économique…  Au Québec, il ne faut aucun doute que les politiciens ont les deux mains sur le volant, le problème c’est qu’ils ont aussi les deux pieds sur l’accélérateur…

Voici l’état des finances publiques au Québec quand on compare la croissance du PIB et celle des dépenses gouvernementales…

Leviathan
*2009, chiffres les plus récents sur Statistique Canada, croissance calculée sur les valeurs nominales

Au Québec depuis 1989, à 12 reprises la croissance des dépenses a été supérieure à celle du PIB.  La situation inverse, qui devrait représenter la normalité, n’a été observée qu’à 9 reprises.  Au global, durant cette période, le PIB a crû en moyenne de 3,8% par année alors que les dépenses du gouvernement ont crû de 4,4% (écart de -0,6 pt de %).

Autrement dit, l’économie du Québec c’est l’antithèse du développement durable…

Voici un portrait de la situation dans les dix provinces canadiennes:

Leviathan
*2009, chiffres les plus récents sur Statistique Canada, croissance calculée sur les valeurs nominales

Leviathan
*2009, chiffres les plus récents sur Statistique Canada, croissance calculée sur les valeurs nominales

Conclusion: le Québec est malheureusement toujours dans le fond du classement…  Et le vrai Québec-bashing vient de ceux qui défendent le modèle économique qui nous a mis dans une pareille situation…

Source:
Statistique Canada
Comptes économiques provinciaux


17 septembre 2012

Les syndicats français et québécois Économie Environnement France

Le Figaro

-

« Pas exclure les gaz de schiste » (CGT)
Le Figaro

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, estime qu’il ne faut « pas fermer la porte » aux recherches sur le gaz de schiste et met en garde le gouvernement contre des choix liés à des « coalitions » entre les partis de la majorité, en allusion aux écologistes, dans une interview au Journal de Dimanche.

« Nous ne devons pas fermer la porte aux recherches dans le domaine de l’énergie, y compris pour les gaz de schiste. Investissons au moins pour explorer. S’il s’avère, à partir de recherches incontestables, pour des raisons environnementales ou de sécurité, qu’il n’est pas souhaitable d’extraire ces gaz, cela ne me pose pas de problème », affirme le numéro un de la CGT.

Mais, selon lui, « renoncer à l’exploration est un peu inquiétant. Nous allons finir, alors que notre pays a de véritables atouts énergétiques, par être de plus en plus dépendants dans ce domaine ». « Il ne faudrait donc pas que la solution apportée à certains problèmes soit seulement le résultat de coalitions plus politiques qu’efficaces pour l’avenir du pays », dit-il. « Tous les éléments d’appréciation doivent être mis sur la table et présentés aux Français avant de faire des choix uniquement idéologiques », prévient-il.

Pour ceux qui l’ignorent, La CGT est l’un des plus gros syndicats français…

Pendant ce temps au Québec, le PQ s’est engagé à interdire complètement l’exploitation et l’exploitation des gaz de schiste. Mais contrairement à la France, au Québec aucun syndicat n’ose critiquer la décision du gouvernement… Les syndicats québécois sont-ils les toutous dociles du gouvernement péquiste ?


16 septembre 2012

Gabriel chez les communistes Coup de gueule En Images France Gauchistan Québec

Grâce à Gabriel Nadeau-Dubois, on sait maintenant que les frais de scolarité au Québec sont si élevés que les pauvres étudiants sont obligés de travailler pour les syndicats s’ils veulent arriver

Mais quand il ne travaille pas pour la CSN, Gabriel Nadeau-Dubois se déplace de l’autre côté de l’Atlantique pour participer à la « Fête de l’Humanité », un festival communiste organisé par le journal communiste français l’Humanité.  Mais n’allez surtout pas croire que Gabriel Nadeau-Dubois est communiste…

En passant, voici la page frontispice de ce journal lors du décès de Staline…

L'Humanité

C’est assez particulier de participer à un festival qui est la célébration d’une idéologie qui a tué plus de 90 millions d’humains…