Antagoniste


21 août 2012

Souveraine absurdité Économie Élection 2012 Gauchistan Mondialisation Québec

Souveraineté AlimentaireLes Canadiens-français n’ayant pas d’opinions, mais des émotions, il ne faut pas se surprendre d’avoir vu des politiciens prendre les électeurs pour des connards en parlant de « souveraineté alimentaire », un concept fondamentalement populiste et démagogue.

Pour comprendre à quel point ce concept serait néfaste à une société, appliquons-le aux individus. Voudriez-vous être « alimentairement souverain » ? En d’autres termes est-ce que vous seriez intéressé à produire toute la nourriture que vous consommez ?

La totalité des gens (je l’espère) me répondra non: il ne serait pas avantageux pour eux de sacrifier leur travail ou leurs études pour labourer un champ dans le but d’obtenir une maigre pitance. On me dira qu’il est de loin plus profitable de laisser ce travail aux fermiers, une main-d’oeuvre hautement spécialisée, capable de produire efficacement une grande variété d’aliments.

N’étant pas contraints d’être « alimentairement souverain », les individus ont donc la possibilité de se spécialiser dans une tâche qui leur apparaît comme plus profitable. Certains deviendront ingénieurs, d’autres infirmières ou encore plombiers. C’est en uniquement renonçant à la souveraineté alimentaire que ces professions sont possibles. Dans une société où les individus doivent être « alimentairement souverains », personne n’a la possibilité de se spécialiser pour devenir médecin puisqu’il faut passer de longues heures dans les champs.

Si le concept de souveraineté alimentaire est complètement absurde à l’échelle individuelle, il en va de même à l’échelle des pays. Les gens/pays « alimentairement souverains » vont sacrifier la spécialisation pour obtenir une bouchée de pain. Il vaut mieux laisser l’agriculture aux gens/pays spécialisés, ce qui donne aux gens/pays, la possibilité d’accomplir des tâches plus productives.

On me répondra que les pays qui ne sont pas « alimentairement souverains » sont à la merci des pays exportateurs. Vrai, de la même manière, le médecin est à la merci du fermier s’il veut manger trois repas par jour. On sera tous d’accord pour dire qu’une société où des gens ont renoncé à leur souveraineté alimentaire pour devenir médecins est préférable à une société sans médecin parce que tout le monde désire être « alimentairement souverain ».

En passant, même si le Québec ne produit pas de composantes informatiques, il n’y a jamais eu de pénurie d’ordinateurs au Québec.  Par contre, si l’on avait voulu faire du Québec une province « technologiquement souveraine », non seulement nous aurions probablement eu des pénuries, mais on peut aussi dire sans trop se tromper que les composantes seraient de piètre qualité.

On pourrait faire un raisonnement analogue avec les politiciens qui parlent de « souveraineté énergétique ».


21 août 2012

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (14-20 août) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Note sur la campagne électorale : Est-ce que les médias traditionnels donnent une attention équivalente à tous les partis ? Nous avons analysé le contenu des quotidiens, hebdos, de la radio et de la télévision de tout le Québec entre le 1er et le 19 août. Ce qui nous frappe à chaque scrutin, c’est le lien étroit entre le poids médias et le pourcentage du vote. Est-ce que les médias ont l’oeil juste à ce point ? Est-ce que les médias influencent le vote à ce point ? La réponse se trouve sans doute entre les deux. Voici le poids médias des partis pour la période du 1er au 19 août 2012 :

http://blogues.journaldemontreal.com/elections2012/actualites/voila-le-poids-medias-des-partis/

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


21 août 2012

Droite = Charité Économie États-Unis Revue de presse

Politico

Study: Red states more charitable
Politico

The eight states with residents who gave the highest share of their income to charity supported Sen. John McCain in 2008, while the seven states with the least generous residents went for President Barack Obama, the Chronicle of Philanthropy found in its new survey of tax data from the IRS for 2008.

The eight states whose residents gave the highest share of their income — Utah, Mississippi, Alabama, Tennessee, South Carolina, Idaho, Arkansas and Georgia — all backed McCain in 2008. Utah leads charitable giving, with 10.6 percent of income given. And the least generous states — Wisconsin, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, Maine and New Hampshire — were Obama supporters in the last presidential race. New Hampshire residents gave the least share of their income, the Chronicle stated, with 2.5 percent.

“The reasons for the discrepancies among states, cities, neighborhoods are rooted in part in each area’s political philosophy about the role of government versus charity,” the study’s authors noted. But it’s not just about politics — “religion has a big influence on giving patterns.” “Regions of the country that are deeply religious are more generous than those that are not” the study states.

Un gauchiste qui se noie demande l’aide du gouvernement, le droitiste demande l’aide de son voisin… Un droitiste qui voit quelqu’un se noyer offre SON aide. Le gauchiste passe son tour en disant « le gouvernement s’en occupera »…