Tout ce qui concerne le gel des tarifs constitue probablement l’un des plus grands mensonges racontés par les politiciens en campagne électorale.  Qu’on pense à Pauline Marois qui a promis de geler à 7$ le tarif dans les CCCPE.

Pourquoi un mensonge ?

Parce qu’en parlant du gel, les politiciens laissent toujours sous-entendre que cela implique un maintien des prix alors que dans la réalité, un gel équivaut à une réduction des tarifs à cause de l’augmentation du coût de la vie i.e. l’inflation !

Prenons le coût des CCCPE, fixé à 5$ en 1997 lors de la mise en place du programme.  Voici comment ce tarif a évolué en dollar constant de 1997:

CCCPE

Entre 1997 et 2003, on dit que les tarifs ont été gelés, mais si l’on tient compte de l’inflation, ils sont passés de 5,00$ à 4,41$.  Si les tarifs ont été augmentés en 2004, leur gel jusqu’en 2012 signifie que cette hausse n’a été en réalité que de 21¢ par rapport à 1997 et pour chaque année de gel cette augmentation va diminuer.

Contrairement à ce que disent les politiciens, un véritable gel devrait impliquer une indexation au coût de la vie.  Sans cette indexation, le coût des tarifs diminue lorsque l’on tient compte de l’inflation.  Autrement dit, les jeunes générations payent leurs services moins chers que les générations précédentes, créant ainsi une injustice intergénérationnelle.

Source:
Banque du Canada
Taux et statistiques