Antagoniste


6 août 2012

L’ABC d’une campagne électorale Économie Élection 2012 En Vidéos Québec

Pauline Marois propose 120 millions de dollars pour les soins à domicile

Jean Charest à 426 millions pour les travailleurs âgés

François Legault veut donner 100 millions de plus pour la culture

Pourquoi les politiciens dépensent-ils compulsivement l’argent des contribuables et pourquoi les contribuables acceptent-ils de se faire tondre sans trop se plaindre ?

Le tout est expliqué par la théorie des choix publics, qui a valu à James M. Buchanan et Gordon Tullock le prix Nobel d’économie en 1986.

La théorie des choix publics est à la politique, ce que la théorie de la gravité est à la physique: une loi universelle et fondamentale qui finit par expliquer presque tout…

Au Québec, une subvention de 100 000 dollars à un groupe de pression représente une dépense de moins de par électeur.

Un électeur ne perdra pas une journée de travail pour aller manifester contre une politique qui le prive de

Par contre, le groupe de pression qui perd sa subvention de 100 000$ se déplacera pour manifester pour protéger ce qu’il considère comme un acquis. L’incitatif à passer à l’action est beaucoup plus grand pour le groupe de pression que pour l’électeur ordinaire. C’est ce qu’on voit avec les carrés rouges et leurs chaudrons.

2¢ par ici, 2¢ par là… Si individuellement aucun de ces programmes ne mérite une manifestation des électeurs pour réclamer leur abolition, collectivement ils ont fait du Québec l’un des endroits les plus pauvres et les plus taxés en Amérique du Nord !


6 août 2012

Se faire fourrer Économie Élection 2012 En Chiffres Gauchistan Québec

Voici l’évolution du prix de l’action de Rona depuis 1 an…

RONA

Selon vous, quand est-ce que la Caisse de dépôt a décidé d’acheter des actions de Rona parce qu’elle a réalisé que cette entreprise était un fleuron patrimonial vital à l’économie de la province ?

Cette révélation n’est pas venue quand le prix de l’action tournait autour de 10$…  Non, les dirigeants de la Caisse ont plutôt fait cette constatation le 31 juillet quand le titre a atteint presque 14$ suite à l’offre de Lowe’s d’acheter la quincaillerie québécoise, pas avant…

Et pour bloquer la vente à Lowe’s, la Caisse a fait passer sa part dans l’entreprise de 12,8% à 14,18% en achetant  2,4 millions d’actions à 13,50$, ce qui représente une somme 34,2 millions de dollars de notre argent.  Si les dirigeants de la Caisse avaient reçu leur illumination divine au sujet de l’importance de Rona quand le prix de l’action était à 10$, nous aurions pu économiser 8,4 millions de dollars…

Ce qui nous amène à une question fondamentale: l’argent de la Caisse de dépôt, c’est l’argent de nos retraites en bonne partie.  Avec l’argent que vous mettez de côté pour votre retraite, est-ce que vous auriez acheté des actions de Rona le 31 juillet ?

On pourrait répondre par l’affirmative en se disant qu’il était possible que Lowe’s fasse une nouvelle offre encore plus généreuse, l’intention étant de vendre à court ou moyen terme.  Mais comme la Caisse a acheté avec l’intention ferme de bloquer la vente, elle devait anticiper que son geste allait entraîner à court ou moyen terme une baisse du titre.

Vous connaissez beaucoup des gestionnaires de portefeuille qui achètent des actions quand le prix atteint un sommet pour ensuite souhaiter que leurs valeurs diminuent ?  Et bien c’est exactement ce que la Caisse a fait avec l’argent de nos retraites la semaine dernière…

Le pire ?  Si nous avons la possibilité de congédier notre gestionnaire de portefeuille, nous sommes obligés de subir les actions de la Caisse.

Voilà une bonne raison pour exiger que nos politiciens cessent d’utiliser la Caisse comme un joujou électoral…


6 août 2012

L’espoir de la jeunesse Économie États-Unis Revue de presse

The Kansas City Star

Poll: Majority want tax cuts for all, even the wealthy
The Kansas City Star

A majority of Americans want the Bush tax cuts extended for everyone, despite a strong push by President Barack Obama to eliminate them on higher incomes, according to a new McClatchy-Marist poll.

The poll found 52 percent of registered voters saying they want all the tax cuts extended, including the tax cuts for incomes above $250,000, while 43 percent want the cuts extended just for incomes below that threshhold.

Yet some of the strongest support for extending all of the tax cuts came from some of Obama’s most reliable supporters, such as young voters, minorities and the poor and working class.

Young voters ages 18-29 favored tax cuts for everyone by a margin of 69-29, the largest margin of any age group.

Latinos favored tax cuts for all incomes by 62 percent to 36 percent. Whites supported tax cuts for every income by 50 percent to 44 percent. African-Americans split, 48 percent for limiting the tax cuts to incomes below $250,000 and 47 percent for extending them to all incomes.

Aux États-Unis, les jeunes sont ceux qui appuient le plus les baisses d’impôts, même pour les riches. Tout le contraire des jeunes au Québec. Voilà pourquoi les États-Unis sont promis à un avenir beaucoup plus brillant que les Québécois…