Élection 2012Quand on regarde le PLQ, on voit la pire des racailles corporatistes, des hommes d’affaires accros aux subventions et aux petits privilèges découlant de l’interventionnisme tous azimuts du gouvernement dans l’économie…

Quand on regarde le PQ, on voit la pire des racailles syndicalleuses, des groupes communautaires qui cherchent à tout prix à freiner le développement économique du Québec pour imposer leur idéologie réactionnaire et rétrograde à l’ensemble de la population…

Personnellement, avoir à choisir, je préfère la racaille corporatiste. Quand le PLQ saigne les contribuables, endette les Québécois et détruit l’économie de la province avec son interventionnisme, au moins quelqu’un s’en met plein les poches et quelques emplois sont créés au passage.

La racaille syndicalleuse du PQ de son côté saigne les contribuables, endette les Québécois et détruit l’économie de la province avec son interventionnisme pour le simple plaisir de détruire au nom d’une idéologie anticapitaliste…

Malgré tout, je ne pense pas être capable de voter libéral à la prochaine élection… Par contre, je me ferai un immense plaisir de voter contre les carrés rouges et son aile politique péquiste. Le conflit avec les étudiants devrait être le seul et unique enjeu de la prochaine élection. Si les carrés rouges gagnent, le Québec va atteindre un point de non-retour sur le chemin de la servitude.

Si les carrés rouges sont défaits, il existe une petite possibilité, bien mince, mais réelle, pour que le Québec évite la faillite en adoptant de vraies politiques néolibérales. C’est le chemin emprunté par la Suède dans les années 90 quand leur social-démocratie a presque causé leur perte.

En passant, si je vote à la prochaine élection c’est uniquement à cause des carrés rouges…  J’espère qu’ils inciteront les 700 000 électeurs adéquistes qui n’ont pas voté à la dernière élection à faire de même.

Qu’en est-il de la CAQ ?  Comme je vais voter contre le PQ et ses carrés rouges, François Legault pourrait avoir mon vote en étant plus détesté de ces derniers que Jean Charest…

Et la corruption dans tout ça ? La corruption m’importe peu, car celle-ci découle de l’intervention du gouvernement dans l’économie et que le PQ est aussi interventionniste que le PLQ.