La semaine dernière, quand l’entreprise chinoise CNOOC Ltd. a acheté la pétrolière albertaine Nexen, une des plus grosses au Canada, pour la modique somme de 15,1 milliards de dollars, il y a peu de levées de boucliers en Alberta. Certains ont même vu cette transaction d’un oeil favorable.

Hier, au Québec, la quincaillerie américaine Lowe’s a provoqué la réaction inverse quand elle a signifié son intention d’acheter RONA.  Les politiciens québécois sont montés aux barricades pour défendre un « fleuron » de l’économie, une entreprise qui serait « vitale » aux intérêts économiques de la province…

Sans blague, il faut vraiment être une bande de loser pour en être venu à considérer une quincaillerie comme un « fleuron » économique qui est « vitale » pour notre prospérité…

À ce jour en Alberta, plus de 50% des entreprises pétrolières sont sous contrôle étranger, si bien que les corporations étrangères génèrent 1,1 billion en revenu sur un grand total de 1,2 billion pour l’ensemble de l’industrie.  Comme on peut le voir, l’Alberta et le Québec ont des conceptions assez différentes de l’économie.  L’une de ces provinces est rationnelle, l’autre est émotive; l’une est très riche et l’autre est très pauvre

Le nationalisme économique condamne le Québec à être une très très petite province…

Obama Raciste

Philosophically, Americanism means individualism. Individualism holds that one's personal identity, moral worth, and inalienable rights belong to one as an individual, not as a member of a particular race, class, nation, or other collective.

But collectivism is the premise of "Buy American." In purchasing goods, we are expected to view ourselves and the sellers not as individuals, but as units of a nation. We are expected to accept lower quality or more expensive goods in the name of alleged benefits to the national collective.

Most "Buy American" advocates are motivated by misplaced patriotism. But for some the motive is a collectivist hostility towards foreigners. This xenophobic attitude is thoroughly un-American; it is plain bigotry.

Giving preference to American-made products over German or Japanese products is the same injustice as giving preference to products made by whites over those made by blacks. Economic nationalism, like racism, means judging men and their products by the group from which they come, not by merit.