Antagoniste


28 juin 2012

Un joujou pour les riches Coup de gueule Économie États-Unis Gauchistan

Bixi

Pour ceux qui l’ignoraient, le Bixi est débarqué dans la région de Washington DC il y a deux ans; une implantation qui s’est faite à grand renfort de subventions, plus de 16 millions de dollars de fonds public ont été dépensés dans cette aventure.

Un après son arrivée, les administrateurs de ce service de partage de vélo ont décidé d’analyser leur clientèle…  Voici les résultats:

  • 95% des utilisateurs ont au moins un diplôme de niveau collégial.
  • 53% des utilisateurs ont une maîtrise ou un doctorat.
  • 0% des utilisateurs n’ont qu’un diplôme de niveau secondaire.
  • 90% des utilisateurs ont un emploi.
  • 55% des utilisateurs font un salaire de 75 000$ et plus par année.
  • Seulement 7% des utilisateurs font moins de 25 000$ par année.

En gros, le Bixi mis en place dans la région de Washington est un gros joujou pour riche qui a reçu 16 millions de dollars en subventions.  Parions que ces gens avaient amplement les moyens de s’acheter leur propre vélo…  Mon petit doigt me dit que la situation n’est pas très différente à Montréal…

Source:
Capital Bikeshare
Capital Bikeshare 2011 Member Survey Report


28 juin 2012

So-So-So, Solidarité ! Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Généreux et solidaires les Québécois ?

Vraiment ?

Solidarité
Population de 15 ans et plus

Solidarité
Population de 15 ans et plus

Un gauchiste qui se noie demande l’aide du gouvernement; le droitiste demande l’aide de son voisin… Un droitiste qui voit quelqu’un se noyer offre SON aide. Le gauchiste passe son tour en disant « le gouvernement s’en occupera »…  Vous aurez deviné que le Québec est à gauche, très à gauche…

En fait, les libertariens conçoivent la charité différemment des gauchistes.  Pour les gauchistes la solidarité c’est quelque chose qui vient des fonctionnaires alors que les libertariens préfèrent la vraie solidarité, celle qui vient du coeur. La charité des libertariens implique un engagement personnel alors que la charité des gauchistes implique une déresponsabilisation puisqu’on demande aux autres de payer la note.

« On ne peut qu’être frappé par l’importance de la générosité privée dans des pays libéraux comme les États-Unis. On l’a un peu oublié en Europe, à cause de l’État providence. On y devient égoïste, parce que c’est à l’État de s’en occuper et qu’on paie suffisamment d’impôts pour cela… L’État détruit tout, même les sentiments altruistes. » -Pascal Salin

Source:
Statistique Canada
Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation


28 juin 2012

Violence anarchiste Europe Gauchistan Terrorisme

National Post

Microsoft’s Greek offices firebombed underscoring country’s instability
National Post

Gunmen driving a van packed with gas canisters firebombed the Athens headquarters of Microsoft on Wednesday, underscoring the threat of instability as Greece asks for more time and less hardship in cutting its crippling debt.

Fire gutted the ground floor of the blue four-storey HQ of the U.S. software giant, blackening its walls with flames, on the eve of yet another European summit seeking a solution to a regional debt crisis first unleashed by Greece.

At least two attackers were involved in the sophisticated assault at 4.45 a.m. local time in Maroussi, a northern suburb of the sprawling Greek capital, police said.

Brandishing pistols and an automatic rifle, they kept security guards at bay and set fire to the van carrying three gas canisters and five cans of gasoline. No one was hurt in the early morning assault.

There was no immediate claim of responsibility and police said it was too early to say who was to blame. Suspicion, however, fell on left-wing militants, who have a long and violent history in Greece. Anti-terrorist units were investigating the incident.

Au Québec, un anarchiste ayant participé à l’émeute du G-20 à Toronto, a été condamné à 7 mois de prison. L’étudiant de l’UQAM a exprimé peu de regrets pour les gestes qui lui sont reprochés et n’exclut pas de recommencer « si le contexte le nécessite ».