Antagoniste


22 juin 2012

Cycle émotif Économie En Images Récession

En ces temps troubles, petit rappel aux boursicoteurs:

Boursicoteur

Reste à savoir où l’on se trouve sur ce graphique…


22 juin 2012

Amir Khadir, profession banquier Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Amir KhadirPour Amir Khadir, et une bonne partie de la gauche radicale, il est absolument honteux et inacceptable que l’on demande à des étudiants de contracter un prêt dans une institution bancaire pour payer leurs études, puisque les banques pourront s’enrichir en facturant des intérêts.

Petite anecdote amusante…

En 2009, on a appris qu’Amir Khadir avait contribué au financement de Québec Solidaire via des prêts totalisant 28 500$.  Le plus beau dans toute cette histoire c’est que cet argent a été prêté à des taux respectifs de 6,5% et 6,0% !  Des taux pas mal plus élevés que ceux chargés aux étudiants.

Amir Khadir aime bien accuser les banquiers de tous les maux de la Terre.  Pourtant, quand vient le temps de faire de l’argent avec de l’argent, notre ami Amir ne donne pas sa place !

S’il est immoral pour une banque de réaliser un profit en touchant un taux d’intérêt, en quoi cela serait-il plus acceptable de la part de Khadir ?

Ce qui est bon pour pitou est bon pour minou, surtout que l’intérêt touché par les banques enrichit des milliers de gens ordinaires qui sont des actionnaires directes ou indirectes, alors que l’intérêt touché par Amir Khadir n’enrichit que… Amir  Khadir !


22 juin 2012

Loi spéciale onusienne Gauchistan International Revue de presse

The Wall Street Journal

The U.N.’s Internet Power Grab
The Wall Street Journal

It’s easy to understand why countries like Russia, China and Iran would want to rewire the Internet, cutting off access to their citizens and undermining the idea of a World Wide Web. What’s more surprising is that U.S. diplomats are letting authoritarian regimes hijack an obscure U.N. agency to undermine how the Internet works, including for Americans.

The failure by U.S. negotiators to stop attacks on the Internet became known only through documents leaked last week. They concern a U.N. agency known as the International Telecommunications Union. Founded in 1865 to regulate the telegraph, the body (now part of the U.N.) is planning a World Conference on International Telecommunications in December, when the 193 U.N. member countries, each of which has a single vote, could use the International Telecommunications Regulations to take control of the Internet.

The broadest proposal in the draft materials is an initiative by China to give countries authority over « the information and communication infrastructure within their state » and require that online companies « operating in their territory » use the Internet « in a rational way »—in short, to legitimize full government control. The Internet Society, which represents the engineers around the world who keep the Internet functioning, says this proposal « would require member states to take on a very active and inappropriate role in patrolling » the Internet. Several proposals would give the U.N. power to regulate online content for the first time, under the guise of protecting against computer malware or spam.

Notre gauche applaudie à tout rompre quand le machin onusien compare le Québec à l’Algérie, mais quand l’ONU s’apprête a piétiner nos libertés avec une loi mille fois pire que la loi 78, c’est le silence radio…