Antagoniste


12 juin 2012

CUTV Inc. Coup de gueule Gauchistan Québec

PropagandisteCeux qui suivent relativement assidûment le conflit étudiant sont déjà familiers avec CUTV, cette télé communautaire de l’Université Concordia, ouvertement anarchiste, qui couvre les manifestations.

Leur modus operandi est plutôt simple. Ils vont se mettre le nez là où la police demande aux gens de circuler et quand on leur indique de libérer l’endroit, les reporters analysent la situation de manière fine et nuancée en gueulant « the f*cking police, a bunch of f*ckers », tout en précisant bien sûr que le combat des étudiants québécois est similaire à celui mené en Syrie contre Bachar el-Assad (ce n’est pas une blague).

Mais voici deux trucs que vous ignorez probablement à propos de CUTV…

En novembre 2011, CUTV a fait augmenter son financement obligatoire, via les frais afférents universitaires, de 89% !  Puisque les carrés rouges aiment parler en pourcentage, soulignons que cette augmentation de 89% sur 1 an me paraît bien plus sauvage que l’augmentation des frais de scolarité qui sera de 82% sur 7 ans…

Soulignons aussi qu’il est ironique de voir des gens, qui se disent anarchistes, utiliser la bureaucratie universitaire pour contraindre les étudiants à augmenter leur financement; un financement sur une base volontaire serait plus cohérent. Quand vient le temps de passer à la caisse, les beaux principes sont rapidement mis de côté.

Autre élément intéressant, en janvier 2012, CUTV a décidé de…  s’incorporer pour…  avoir accès à un plus grand nombre de programmes de subventions !!!  Une organisation ouvertement anarchiste qui utilise un outil capitaliste, l’incorporation, pour recevoir de l’argent d’un gouvernement et d’un État qu’ils veulent abolir, car ces institutions seraient illégitimes !  Encore une fois, c’est un cas d’anarchisme à temps partiel…

Nous vivons vraiment dans une époque formidable.

En bonus, un commentaire antisémite de la part de nos joyeux lascars:

Je parie que vous ne saviez pas que les Desmarais et Pierre-Karl Péladeau étaient non seulement des juifs, mais des juifs racistes…


12 juin 2012

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (5-11 juin) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Le Québec et le monde

Le Québec génère présentement 550 % plus d’intérêt que l’an dernier dans la presse internationale grâce principalement au conflit étudiant et à l’affaire Magnotta. Au même moment, la couverture accordée aux attraits touristiques québécois (tourisme, événements culturels à venir, restos, etc.) voit son poids médias chuter de 78 % dans le monde.

Sur un plan individuel depuis le 1er janvier dernier, même si Jean Charest voit son poids médias international croître de 1144 %, c’est Céline Dion qui est l’individu la plus médiatisée en lien avec le Québec. Elle est suivi par Luka Rocco Magnotta. Après Jean Charest (3e) on trouve Philippe Falardeau et Guy Laliberté.

Le Québec vu par le reste du le monde

  1. États-Unis: 36,27 %
  2. Suisse: 6,86 %
  3. Nouvelle-Zélande: 5,88 %
  4. Australie: 4,90 %
  5. France: 4,90 %
  6. Royaume-Uni: 4,90 %
  7. Philippines: 3,92 %
  8. Thaïlande: 3,92 %
  9. Chine: 2,94 %
  10. Autres: 25,51 %

Qu’est-ce qui a fait jaser ?

  • Luka Rocco Magnotta : le « dépeceur de Montréal »
  • États-Unis surtout : nomination de Michel Therrien
  • Conflit étudiant
  • Grand Prix de Formule 1

L’intérêt du Québec pour le monde

Présentement, nous accordons 82 % moins d’attention au reste du monde qu’il y a un an.

  1. France: 22,17 %
  2. États-Unis: 19,64 %
  3. Chine: 6,77 %
  4. Allemagne: 5,83 %
  5. Royaume-Uni: 5,02 %
  6. Suisse: 4,69 %
  7. Espagne: 4,24 %
  8. Italie: 4,17 %
  9. Russie: 3,30 %
  10. Mexique: 3,05 %
  11. Autres: 21,12 %

La Syrie (violence) et la Grèce (crise de l’Euro) sont respectivement au 12e rang et au 13e rang.

Source:
Influence Communication


12 juin 2012

Une révolution aux États-Unis Économie Environnement États-Unis Revue de presse

The Economist

The promised gas revolution can do the environment more good than harm
The Economist

America’s shale-gas industry has drilled 20,000 wells, created hundreds of thousands of jobs, directly and indirectly, and provided lots of cheap gas. This is a huge advantage to American industry and a relief to those who fret about American energy security. At current production rates, America has over a century’s supply of gas, half of it stored in shale and other “unconventional” formations.

But the risks from shale gas can be managed. Properly concreted well-shafts do not leak; regurgitants can be collected and made safe and preventing gas venting and flaring would limit methane emissions to acceptable levels.

For as well as posing environmental risks, a gas boom would bring an important environmental benefit. Burning gas emits half as much carbon dioxide as coal; so where gas substitutes for coal, emissions will fall. America’s emissions have fallen by 450m tonnes in the past five years, more than any other country’s. Ironically, given its far greater effort to tackle climate change, the European Union has seen its emissions rise, partly because of an increase in coal-fired power generation in response to Europe’s high gas price.

La seule et unique révolution dont le Québec a besoin c’est celle du gaz de schiste !