Dans un billet publié sur son blogue, Léo-Paul « le rouge » Lauzon s’indigne du fait que les entreprises québécoises ne payent que 11% de tous les impôts sur le revenu et taxes de vente au Québec.  Ce chiffre a été abondamment repris sur les réseaux sociaux par ceux qui portent le carré de la honte.

Mais doit-on s’indigner de ce chiffre de 11% ?

Voici qu’elle est la proportion des impôts des corporations en pourcentage du total des recettes fiscales dans quelques pays qui servent de modèle à notre gauche…

Impôt Corporation

Comme on peut le voir, dans de nombreux pays tels que la France, la Finlande, le Danemark, l’Islande, les Pays-Bas et la Suède, la proportion des recettes fiscales provenant des corporations est inférieure à la proportion québécoise.  Seule la Norvège fait bande à part.

Un des dogmes de la gauche est à l’effet qu’il faut imposer les sociétés au lieu des particuliers.  À chaque fois qu’un gouvernement parle de baisser les impôts des corporations, la gauche s’indigne.

Mais la gauche oublie que pour redistribuer la richesse il faut la créer.  Le meilleur moyen de créer de la richesse c’est de libéraliser l’économie, par exemple en réduisant les impôts des corporations.  Il vaut mieux imposer faiblement une multitude de corporations que d’imposer fortement quelques corporations, les autres ayant déménagé pour fuir cet enfer fiscal.

La gauche oublie aussi que les corporations ne payent pas d’impôts, cette charge fiscale doit être assumée par leurs clients, leurs actionnaires, leurs travailleurs et leurs consommateurs. Par exemple, une étude réalisée aux États-Unis a montré qu’entre 1992 et 2005, chaque fois que la fiscalité des entreprises était augmentée d’un point de pourcentage, le salaire des travailleurs était réduit de 0,52%.

Voici deux vidéos qui expliquent cette situation plus en détail:

Léo-Paul « le rouge » Lauzon s’indigne que les entreprises québécoises ne payent que 11% de tous les impôts sur le revenu et taxes de vente au Québec. Il a raison de s’indigner, cette proportion est beaucoup trop élevée, idéalement on devrait ramener le tout à 0% !

Source:
OCDE
Revenue Statistics 1965-2010: 2011 Edition