Antagoniste


23 mai 2012

La paix social(iste) Coup de gueule Gauchistan Québec Terrorisme

Gauche = ViolenceAu Québec, les syndicalleux nous disent que la Loi anti-briseurs de grève est absolument essentielle pour préserver la paix sociale.  Sans cette loi, le Québec serait à feu et à sang et emporté dans une spirale sans fin de violence…

C’est drôle…

Drôle, car voyez-vous, l’Alberta, l’Île-du-Prince-Édouard, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador n’ont pas de lois anti-briseurs de grève et la paix sociale ne semble pas être en péril dans ces provinces…

Le fumeux terme paix sociale est aussi devenu très à la mode depuis le début du boycott des étudiants.  Au nom de cette paix sociale, le gouvernement devrait accéder à toutes les demandes formulées par un groupe de gens violents…

Cette fameuse paix sociale me fait penser à un petit mafieux qui se pointerait dans un commerce pour dire à son honnête propriétaire: « Vous savez, le quartier n’est pas très sûr.  Vous pourriez être la cible de vandales, de pyromanes ou de cambrioleurs…  Mais mon bon monsieur, contre une partie de vos profits, mon organisation peut vous offrir un service de protection et je vous promets que rien de fâcheux ne vous arrivera ».

Ainsi, en accédant aux demandes du petit mafieux, notre honnête commerçant pourra lui aussi goûter à la paix sociale.  Il y a un autre nom pour décrire cette paix sociale si chèrement acquise, les gens civilisés préfèrent plutôt parler d’extorsion…

Les étudiants ont habilement tenté de justifier l’injustifiable en parlant de grève au lieu de boycott.  Aujourd’hui, syndicalleux et étudiants tentent de refaire le même coup en parlant de paix sociale alors qu’on devrait plutôt parler d’extorsion.

Voilà pourquoi le gouvernement ne doit rien céder, tout simplement, car l’extorsion on sait toujours quand ça commence, mais jamais où ça finit.


23 mai 2012

Top5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (15-21 mai) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Observations sur la couverture accordée au conflit étudiant

Depuis une semaine, le conflit étudiant occupe 18 % de la visibilité du Québec à l’échelle internationale.

En fin de semaine seulement, les médias écrits et électroniques d’une quinzaine de pays ont produit près de 500 articles et reportages sur le conflit étudiant. Soulignons qu’un journal du Koweit, le Al Watan Daily, a même traité du conflit étudiant sur sa page frontispice ce samedi.

Depuis le début du conflit, près de 2 000 articles et reportages ont été publiés ou diffusés dans les médias d’une cinquantaine de pays.

Au cours de la dernière semaine, les Etats-Unis ont généré 53 % du poids médias du Québec dans le monde. La contribution moyenne des médias américains à ce chapitre est normalement de 45 %.

Mise en garde
Considérant l’évolution importante du traitement médiatique basé sur le volume de nouvelles rapportées chaque jour dans le monde ainsi que le ton employé et l’utilisation d’images fortes, il est permis d’émettre maintenant des inquiétudes à l’endroit de l’impact sur la prochaine saison touristique.

Au Québec, au cours de la dernière semaine au Québec, le conflit étudiant a occupé 46 fois plus de place dans nos médias que l’ensemble de l’information internationale.

Palmarès des nouvelles les plus médiatisées au Québec sur une période de 7 jours – Depuis 2001

Actualité Québec

Source:
Influence Communication


23 mai 2012

Spirale infernale sur fond de rouge et noir Europe Gauchistan Revue de presse Terrorisme

Chicago Tribune

Anarchists threaten Italy’s PM Monti
Chicago Tribune

An Italian anarchist group that has claimed responsibility for shooting the boss of a nuclear engineering firm threatened on Wednesday to target Prime Minister Mario Monti.

The group, calling itself the Olga Nucleus of the Informal Anarchist Federation-International Revolutionary Front, said in a statement sent to a newspaper in southern Italy that Monti was among seven remaining targets after Roberto Adinolfi, boss of Ansaldo Nucleare, was shot in the leg last week.

The attack fuelled rising concern about a return of political violence in Italy because of economic hardship and increasing opposition to austerity measures implemented by Monti’s government.

Italian police believe the claim of responsibility to be genuine and Genoa chief prosecutor Michele di Lecce said last week he would not rule out further attacks.

The same anarchist group claimed last year to have sent letter bombs to among others, Deutsche Bank boss Josef Ackermann in Germany. The director general of Equitalia in Rome lost a finger after opening one of the bombs last December.

Suspected members of a group linked to the far-left Red Brigades, who terrorized Italy during the « Years of Lead » in the 1970s and 80s, called in court for armed revolution on Tuesday when asked about the Adinolfi shooting

Il y a un an, qui aurait dit qu’au Québec on aurait vu des policiers se faire battre, des cocktails Molotovs être lancés et les émeutes devenir un phénomène routinier… Où serons-nous dans un an ?

N.B. En 2006, vice-président de l’Institut canadien des produits pétroliers, Carol Montreuil, a été ciblé par un attentat à la bombe. En 2010, le centre de recrutement des Forces armées canadiennes de Trois-Rivières a été ciblé par un attentat à la bombe.